2 L APPAREIL LOCOMOTEUR1 3

2 L APPAREIL LOCOMOTEUR1 3

L’APPAREIL LOCOMOTEUR : LE VOCABULAIRE DE L’ANATOMIE pour bien se comprendre, les anatomistes ont adopté une terminologie universelle pour situer avec précisions les structures. (RQ : Il existe une nouvelle nomenclature depuis 1998, donc le vocabulaire employé peut être différent en fonction des ouvrages. ex : le bassin c’est le pelvis et le gros orteil 1- Les positions anat pour décrire avec pr faut une attitude de référence et une position standard or 12 ps et sa position, il férence est une appelée position anatomique : Le sujet est debout les pieds joints ; les aumes de mains tournées vers Pavant et les pouces vers l’extérieur. SCHEMA AH Le Denmat 2- Régions. Les 2 principales divisions du corps humain sont : la partie axiale et appendiculaire, Rotation Interne (RI) : la face ant du membre pivote vers l’int. Rotation Externe (RE) : la face ant du membre pivote vers l’ext.

ABD : l’extrémité distale du membre s’écarte du corps. ADD : l’extrémité distale du membre s’approche du corps. 4- Plans et coupes. Les 3 différents plans se trouvent à angle droit les uns des autres. Le plan sagittal, le frontal et le transverse. La coupe prend le nom du plan selon lequel

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
elle a été pratiquée ; alnsl une coupe suivant un axe sagittal s’appelle coupe sagittal. Un plan sagittal est un plan vertical qui divise le corps en partie droite et gauche. Un plan frontal est vertical, il divise le corps en parties ant et post. – Un plan transverse ou horizontale, forme un angle droit avec l’axe du corps.

Il divise le corps en partie sup et inf. 5- cavités et membranes. Cf cours digestif 6- Ligaments, tendons, muscles : La différence entre ces différentes structures n’est pas toujours évidente à faire. Un muscle : est un organe charnu dont la contraction produit un mouvement. On en distingue deux types de fibres : – lisses, qui forment les couches musculaires des organes dotés de 12 est un faisceau fibreux, résistant et peu extensible, reliant entre elles deux pièces osseuses, surtout au niveau d’une articulation. Un tendon : est une extrémité fibreuse d’un muscle. Il est dense et résistant.

Il permet au muscle de s’insérer sur un os. 4 LA STRUCTURE D’UN OS: Le cartilage articulaire (ou hyalin): qui recouvre les surfaces artlculaires. Le périoste: recouvre l’os d’une couche fibreuse, épaisse et de ouleur jaunâtre. (pour la vascu et les insertions des tendons au niveau des os) La cavité articulaire: est remplis de liquide synoviale, pour former l’articulation. L’articulation est recouverte d’une capsule, une petite membrane pour maintenir le liquide au niveau de l’articulation. L’os est une structure en constante reconstruction et est capable d’une régénération. (exemple: après une fracture). Les ostéoblastes: se sont les cellules qui fabriquent de l’os. – Les ostéoclastes: se sont les cellules qui détruisent l’os. La restructuration est sous le contrôle de la vitamine D et des Hormones. Pour comprendre la fonction locomotrice, nous allons étudier : – le squelette (les os) PAGF 19 poumons et l’appareil digestif… – Une fonction de réservoir : Contient plusieurs minéraux et plus particulièrement le calcium et le phosphore. – Un rôle de production de cellules sanguines : telles que les érythrocytes pour assurer le renouvellement des éléments figurés du sang ? partir de la moelle osseuse.

Le squelette est divisé en 4 catégories – Os courts – Os longs – Os sésamoides, au sein de tendons, ils sont considérés comme étant des tendons calcifiés Os plats 6 D’un point de vue anatomique, les os du corps humain sont répartis en deux parties selon leur localisation : 7 l) LE SQUELETTE AXIAL . Composé de : la tête ; le r 9 thoracique, qui sont les l’écailleuse ( entre le temporal et le pariétal) – la lambdôide (entre le pariétal et l’occiput) A la naissance, au niveau des jonctions de sutures, il existe des zones membraneuses, appelées fontanelles – la ant : bregmatique ou grande fontanelle.

En forme de losange, et situé entre les os pariétaux et frontaux. – La post : Lambdatique ou petite fontanelle. En forme riangulaire, située en arr de la tête ( entre l’occiput et les angles post des pariétaux). – Les lat: . ant: ptérique. . post : astérique. Qui sont sur les faces lat du crane. Très importantes en pédiatrie (signes de déshydratation, méningite, acouchement. „). Les os de la face : La face est formée par : la mandibule, le maxillaire, le zygoma, les OPN, le lacrymal, les palatins, le vomer et les cornets. L’ensemble forme : les orbites, les 2 ATM, Les cavités nasales, les Sinus para nasaux. ) Le rachis Ensemble de 33 os formant une structure souple et ondulée. La olonne vertébrale s’étend de la tê ssin. Elle renferme et région lombaire, pour supporter la charge qui va aussi en s’accroissant. En vue latérale, le rachis présente 3 courbures qui lui donne sa forme de S. Les courbures cervicale et lombaire sont concaves vers l’arrière (des lordoses), alors que la courbure thoracique est concave vers l’avant (ou convexe vers l’arrière/ une cyphose). Ces courbures augmentent l’élasticité et la souplesse de la colonne vertébrale, comparable à un ressort.

Les vertèbres des différents segments de la colonne vertébrale présentent des articularités liées à leurs fonctions et à leur mobilité. En générale les mouvements possibles sont Flexion / Extension. Inclinaison. – rotation. Les vertebres cervicales: Les 7 vertèbres numérotées de Cl à C7 sont les plus petites et les plus légères. Les deux premières sont atypiques, et que l’on nomme atlas et axis, entre elles aucun DIV ne les sépare. L’axis, ou la deuxième cervicale est composée de l’odontoïde, Qui sert d’axe ? l’atlas. Cette articulation p ir une rotation du cou 6 2 Au nombre de 12 ( de Tl à Tl 2 de haut en bas).

Elles s’articulent toutes avec les côtes. La taille des vertèbres dorsales augmentent progressivement avec leur rang. Les vertèbres Lombaires: Le segment lombaire de la colonne, au bas du dos, est soumise ? une forte compression. Il y a 5 vertèbres lombaires (LI à LB) qui ont pour fonction de supporter une lourde charge, comme en témoigne leur structure plus robuste. Malgré les différences de structures qui peuvent exister entre les vertèbres, il y a des points communs qui sont: ++++ – Un corps vertébral. – Un processus épineux. – Un trou vertébrale (pour le passage de la moelle épinière). deux processus transverses. es surfaces articulaires sup et inf. des lames. – des pédicules. – un trou de conjugaison, ou foramen inter vertébral, qui permet le passage des nerfs rachidiens. Il est formé par un espace entre les vertèbres adjacentes, au niveau des lames transverses. Au niveau du sacrum, il existe 4 foramens sacrées qui correspondent aux trous de conjugaison des vertèbres classiques. 7 2 central, avec un anneau fibreux autour. Remarque: une Hernie Discal, est en général une rupture de la fibre au niveau du DIV. il s’infiltre alors dans la brèche et fait saillie dans les tissus environnants.

Ce qui peut comprimer la moelle ou les racines des nerfs. Les ligaments : Les principaux ligaments de soutien de la colonne sont : – Le ligament longitudinal ant (LLA), plus large et empêche l’hyper extension de la colonne. – Le ligament longitudinal post (LLP) qui s’oppose à l’hyper flexion est moins résistant. Ils vont du cou jusqu’au sacrum. c) La cage thoracique . Le thorax désigne la poitrine: – en arr, les vertèbres thoraciques (ou dorsales). – en avant, le sternum plus les cartilages costaux. latéralement, les côtes, au nombre de 12 paires de côtes.

Avec les 7 premières aires de côtes appelés côtes vraies ou côtes sternales. Elles sont jointes chacune au sternum par des cartilages costaux. Les 5 autres paires de côtes sont dites fausses côtes, car leur point d’attache au sternum est soit indirect, soit inexistant. Les 11 et 12ème côtes so tes, car elles n’ont pas de soulèvent et abaissent le thorax pendant la respiration. Le Paquet Vasculo Nerveux (PVN) intercostal est au bord inférieur de la côte sus-jacente, par conséquent quand on fait une ponction pleural, il faut raser le bord SUPERIEUR de la côte pour éviter de léser le PVN intercostal.

Le sternum: Il fait parti de la cage thoracique, c’est un os plat, à la partie ant du thorax, il comprend trois segments de haut en bas: Le manubrium, . Le corps dont les bords sont échancrés pour recevoir les cartilages costaux, . l’appendice xiphoïde. 2) LE SQUELETTE APPENDICULAIRE : Squelette du membre sup: Le membre supérieur comprend 4 segments qui sont, de haut en bas: – l’épaule, encore appelée ceinture scapulaire, est formée par: la clavicule en avant. Cest un os en forme de « S » en vue sup. Elle présente un corps et deux extrémités. . l’omoplate en arr.

Appliqué à la face ostérieur du thorax, c’est un os plat innerve le côté de la main), plusieurs tendons de muscles fléchisseurs sont entassés dans ce canal. (Une utilisation excessive et une inflammation des tendons peuvent entraîner un œdème qui compresse le nerf médian. Les personnes qui doivent plier très souvent le poignet et les doigts, comme celles qui tapent très souvent sur un clavier d’ordinateur toute la journée, sont particulièrement exposées à cette atteinte nerveuse appelée syndrome du canal carpien. ) e métacarpe, qui forme la paume de la main.

Il comprend 5 etits os longs numérotés de dehors en dedans, les métacarpiens. Les phalanges, forment le squelette des doigts. Chaque doigt possède trois phalanges, sauf le pouce qui n’en a que deux. Squelette du membre inf: Les membres inférieurs supportent entièrement le poids du corps en position debout. Ils sont soumis à des forces exceptionnelles, lors d’un saut ou d’une course par exemple, et il n’est donc pas surprenant que leurs os soient plus massifs et plus forts que ceux des membres supérieurs. Le membre inf compte quatre segments: – La ceinture pelvienne: o embre inférieur, soutient