Dissertation

Dissertation

Dissertation Alexandre girardot Le théâtre est un genre littéraire qui se développe depuis l’Antiquité. Il concilie littérature et spectacle. Jules Renard, dramaturge français du XIXème siècle, dit à propos de ce genre: « pour faire du théâtre, il faut avoir l’enthouslasme du mensonge. La représentation théâtrales n’est donc pas que pure vérité comme il est facile de pensé. Cependant, l’art théâtral n’est- il qu’illusion ou permet-il tout de même de rétablir la vérité ? Certes, le théâtre demeure un art de l’artifice. Cependant, il rrache le masque du mensonge et de l’hypocrisie.

Les dialogue d’une pi • naturels. Lors de l’écriture de ceux- les arguments PACE 1 qui défendent chacu ne • t sparaitre ses to nextÇEge convictions personne I personnage donner raison. Les ar ndre la thèse partagée par l’auteur sont plus convaincants que ceux destinés à défendre la thèse adverse. La scène de théâtre alors écrite représente donc un débat artificiel. Dans la pièce La Tête des autres, écrite par Marcel Aymé en 1952, un procureur obtient la condamnation à mort d’un homme mais ce dernier s’échappe t apporte à l’homme de justice la preuve irréfutable de son innocence.

Dans ce plaidoy page plaidoyer, l’auteur montre que cette peine peut être

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
infligée ? tort. Les argument contre la peine de mort sont plus forts que ceux en sa faveur. Cependant, les arguments choisis par l’auteur pour justifier cette sentence ne sont pas les plus convaincants, permettant facilement à cette pièce de dénoncer une telle peine. L’auteur doit faire face à la difficulté d’exprimer les pensées des personnages. Pour cela, il utilise le monologue durant lequel un personnage se parle à lui-même. Il représente oralement le cheminement de la pensée.

Bien qu’il soit courant au théâtre et n’étonnes pas le spectateur, le monologue demeure un artifice. En effet, il n’existe pas dans la réalité et y est même considéré comme une marque de folie. Dans la comédie d’intrigue Le Mariage de Figaro, écrite par Beaumarchais en 1784, un homme nommée Figaro désire se marier avec Suzanne mais tous deux sont convoités par d’autres personnages. Le spectateur en apprend beaucoup sur l’opinion que Figaro a des autres protagonistes lors de son monologue. Ce dernier paraît d’autant plus artificiel qu’il est long.

La réalisation d’un tel monologue dans la réalité est inconcevable. Durant un monologue le personnage seul sur scène révèle ses pensées Intimes retenue. personne ne peut l’entendre, il s’autorise donc à réfléchir en toute honnêteté. Cette révélation de sa véritable opini PAG » OF d sa véritable opinion permet au public de déceler l’hypocrisie ou le mensonges qu’il aurait pu avoir utilisé plutôt. Le monologue, outil propre au théâtre, lève le voile sur les vérltables raisons des gissements des personnages.

Ainsi, dans Art, pièce écrite par Yasmina Reza en 1994, deux hommes, Marc et Serge ont des goûts radicalement opposés en matière d’art. Dans la scène d’exposition, Serge présente un tableau récemment acquis ? Marc, qui ne l’apprécie pas. Serge reste courtois avec Marc. Il profite ensuite du départ de celui-ci pour entamer un monologue où il critique ouvertement la réaction de son ami. Il fait ainsi part Le théâtre aborde au public de son hypocrisie. aussi des thèmes dlts tabous. Les spectateurs ont souvent des dées fausses à propos de ces derniers.

En effet, le manque de discussion autour de ces thèmes favorise la propagation d’idées reçues erronées. Leur présence au théâtre permet d’éduquer l’auditoire en abattant les clichés. La pièce Viol de Botho Strauss, évoque avec justece et sans retenue le calvaire quotidien d’une femme ayant subi un viol. Les spectateurs sont donc clairement informés sur le sujet. Les mensonges sur ce crime sont démentis. Certes, le théâtre est un art de l’artifice car les dlalogues sont peu naturels. Il utilise des subterfuges po