Dissertation

Dissertation

SAY Cindy 2nd1 Dissertation portant sur les scènes de dispute dans les comédies Le théâtre est tout d’abord un spectacle dans lequel les acteurs donnent vie aux personnages et agissent devant un public. Un texte de théâtre se présente en actes, découpés un scène, constitués de dialogues, de conflits… Nous allons étudier q est l’acte 1, scène 1 d en 1666, le deuxièm gentilhomme » de M C est « Feu de la mè ors ti’a,’- le premier extrait » de Molière 3 Le bourgeois cène 3). Le texte es Feydeau en 1908 scène 1 et enfin de texte D : Edouard et Aggripine » e René de Obaldia scène 1 en 1960.

Nous allons répondre à la problématique « En quoi les scènes de disputes dans les comédies sont elles importantes dans leurs dimensions littéraire et scénique ? » Pour cela, en premier temps, nous allons montrer en quoi la dlspute a un rôle dramatique et donne le ton. En second temps nous allons voir que la dispute éclaire la psychologie des personnages et crée l’émotion. puis pour finir, nous allons démontrer que la dispute donne souvent lieu à une réflexion sur « Homme. l. La dispute a un rôle dramatique et

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
donne le ton

La scène de dispute permet d’exposer et d’éclairer une situation, un problème. Ainsi, Silvia et Lisette débattent du mariage dans la première scène du Jeu de l’amour et de hasard de Marivaux époux se disputent, met en place la rivalité amoureuse du Comte et de Figaro, dans la première scène des « Femmes savantes deux sœurs posent le problème de réducation et du rôle des femmes. A travers ces disputes, les auteurs exposent au lecteur ou au spectateur les raisons de l’opposition entre les personnages et précisent la nature de leur relation ou l’enjeu de l’action.

C’est e qui explique la fréquence des conflits et confrontations dans les scènes d’exposition au théâtre. La dispute met aussi en évidence un rapport de force. Ainsi le conflit amoureux peut se former en dispute et dresser l’un contre l’autre deux prétendants. Le Comte Almaviva a des vues sur la servante Suzanne, promise au valet Figaro qui se trouve obligé de défendre sa fiancée contre celui qui avait juré de la lui donner. Cette rivalité sert de ressort à la comédie et, au cours de la pièce. La dispute apporte sur scène des révélations et fait ainsi progresser l’action.

Dans « ‘Avare » Cléante, confronté à son père Harpagon qui lui révèle qu’il souhaite épouser la jeune Marianne, comprend la rivalité qui les oppose « la guerre » pour la femme aimée est déclarée entre le père et le fils et l’action prend un nouveau tour. La dispute est aussi Foccasion de faire sortir la vérité et de faire tomber les masques : dans la fin du Mariage de Flgaro, les dlalogues conflictuels entre Figaro et le Comte dévoilent les supercheries, les tromperies, les hypocrisies…

Enfin, les scènes de querelle laissent présager une éventuelle résolution u conflit ou la fin d’un malentendu. La dispute « met de l’action C une éventuelle résolution du conflit ou la fin d’un malentendu. La dispute « met de l’action Cette fonction est particulièrement évidente à la représentation, où l’affrontement peut se traduire par des injures (entre Sganarelle et sa femme dans « Le Médecin malgré lui » de Molière, par exemple) ou par des mouvements ou des coups (dans Les Fourberies de Scapin de Molière): il y a de l’action et de l’animation sur scène.

Ce type de confrontations donne lieu à toutes les formes du omique: le comique de mots à travers les scènes d’injures, le comique de gestes avec les coups de bâton, les mimiques, etc„ et le comique de caractère qui révèle le contraste entre les personnages en opposition exemple Édouard et Agrippine ou Monsieur et Mme Jourdain) Il.

La dispute éclaire la psychologie des personnages et crée l’émotion La dispute joue un rôle déterminant pour mieux faire appréhender les personnages et pour susciter des émotions dans le public. La dispute favorise l’expression et l’éclosion des sentiments t éclaire le caractère des personnages ; c’est un « ressort » psychologique.

Lorsqu’il y a dispute, les personnages dévoilent leur « moi » profond parce qu’ils ne se contrôlent plus Agrippine, lorsqu’elle injurie Édouard, laisse sortir toute sa rancœur et son exaspération à l’égard de ce mari qui la délaisse, mais aussi son mépris pour lui. Les querelles permettent aussi d’explorer une large gamme de sentiments humains. Ainsi, la dispute amoureuse, en mettant en jeu deux amants, permet au dramaturge de peindre diverses facettes du comportement humain. Génératrice de