100 Ans De Management

100 Ans De Management

Université de Tunis Institut Supérieur de Gestion de Tunis 100 ans de Management Synthèse réalisée par Dr Dhouha RHODESLY Année Universitaire 20132014 principale Un survol des princip marqué durant le siè managériale Thèmes évoqués p g ayant • Siècle d’évolution de la pensée managériale • Management « scientifique b, 1900-1920 • Triomphe de l’organisation, 1920-1950 • Management moderne : la Direction par Objectifs, 1950-1960 • Obsession de la planification, 1960-1973 • Montée du modèle japonais et le mouvement qualité, 1973-1980 • Leadership et recherche de l’excellence, 1980-1993 ?? Management par le réseau et la recherche de la création de valeur dhouha. [email protected] rnu. n exécution • Affectation de rouvrier à un poste de travail • Travail à la chaîne Apport du taylorisme : Etude des gestes et du temps requis û Transformer l’homme en mécanisme spécialisé Inconvénient Avantag Gain de productivité Aliénation de l’homme au travail 4 (2/2) • A partir de son expérience sur le terrain, Fayol définit des règles touchant l’organisation dans sa totalité n Les principes d’administration • Premier à définir la fonction administrative 0 PODCC (Planifier, organiser, diriger, coordonner, contrôler) ?? Motivation de l’homme par l’argent — tout comme Taylor : il suffit de rémunérer les individus

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
équitablement pour les inciter ? travailler • Taylor et Fayol ont bien su lire les données de leur environnement notamment les valeurs de la société : autorité, obéissance, distinction entre les classes sociales • Limites : Conception de l’organisation comme une machine 2 OF s organisation) Sloan : Décentralisation de la prise de décision General Motors, terrain d’application des principes de • Décentralisation coordonnée • Autonomie des divisions • Distinction entre gestion courante et gestion stratégique de l’entreprise ?? Naissance de la structure staff and line (hiérarchico-fonctionnelle) • Atteindre l’efficacité en tirant profit des avantages de la décentralisation • Prendre en compte les goûts diversifiés des clients Répondre mieux aux nouvelles conditions de production 7 Management moderne : la Direction par Objectifs, 1950-1960 Période de l’après-guerre et prémices de la société de consommation 0 Début des trente glorieuses • Modèle de l’Etat-Providence : l’Etat investit toutes les sphères économiques au motif de mieux allouer les ressources nationales Naissance des entreprises publiques à caractères industriel et commercial Mode de gestion plus administratif que managérial 0 Des entreprises fonctionnant comme des bureaucraties Apport de Drucker (faisant artie du courant néo-classique) : direction par objectifs (DP La capitaux, positionnement sur le marché, etc.

Pénétration de la pensée stratégique dans le schéma organisationnel • Révision des modes de management : la théorie des 5 M – Men, Money, Machines, Methods, Markets • Accentuation sur la participation dans le processus de gestion : DPPO proposée par Gélinier 9 Montée du modèle japonais et le mouvement qualité, 1973-1980 Première crise économique, développement des innovations echnologiques, émergence de différents modèles performants particulièrement celui du Japon • Reverse ingeneering : importer la technologie, la démonter, la copier en vue de la dépasser • Qualité Conception Philosophie de techniciste gestion Management de la qualité totale : « ensemble de principes et de méthodes organisés en stratégie globale, visant à mobiliser l’entreprise pour obtenir une meilleure satisfaction du client au moindre coût » (Nemoto, PDG de Toyota) LI Kaizen : processus d’amélioration continue D Juste-à-temps : méthode de production à flux tendus qui consiste ? cheter ou à produire la quantité juste nécessaire au moment où en achargée besoin Cercles de qualité : struc nte ou temporaire l’organisation La culture est fortement déterminée par le profil du dirigeant (leader) • Benchmarking : démarche consistant à identifier les meilleures pratiques pour une activité, un processus ou une fonction et à les utiliser comme cibles de progrès • Logique de compétences : Chaque organisation construit un ensemble de connaissances et de savoir qui lui sont propres et 11 lui donnent un avantage concurrentiel Management par le réseau et la recherche de la création de valeur (112) Complexité des problèmes, foisonnement des T. I. C, compétitivité accrue Logique de création de • Primauté de la satisfaction du client devenant de plus en plus exigeant • Quête permanente d’innovation et de qualité • Veille stratégique : scruter en permanence l’environnement pour en capter toutes sortes d’informations (économiques, commerciales, technologiques… ) • Temps, source de compétitivité • Gouvernance des entreprises : Intégration des actionnaires dans la vie de l’entreprise • Valorisation du capital humain : La réussite de l’entreprise 12 passe par la mobilisation des compétences individuelles S OF s