02

Rationalité de l’acteur Rationalité de l’acteur • Considérons le cas d’un marché où s’échangent (par troc) deux biens, et deux seulement : du blé et des moutons. • Ily a sur ce marché deux types de vendeurs, des vendeurs de blé et des vendeurs de moutons. Rationalité de l’acte • Le blé est vendu au et les moutons à l’uni • Ceux qui possèdent du blé voudraient ac ogr Sni* to View mouton, et ceux qui possedent et vendent un mouton voudraient acheter du blé. • Ils vont donc procéder à des échanges, SI du mons ils estiment que ces échanges leur sont avantageux. ??? Ces échanges, nous allons le voir, vont s’effectuer pour un prix que l’on appelle le prix d’équilibre : un mouton s’échangera contre un nombre bien déterminé de kilogrammes de blé. demande 1 6 kg ou davantage il déclinera l’échange (il préférera garder ses kilogrammes de blé). • Supposons que X2 soit un peu moins exigeant que XI et qu’il soit prêt ? proposer 16 kg de blé pour un mouton. • De façon similaire, X3 est prêt à payer au plus 17 kg pour un mouton. • X4 est prêt à payer au plus 18 kg.

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
• X5, prêt à payer au plus 19 kg. •X6 prêt à payer au plus 20 kg. ??? Du côté des vendeurs de moutons • • YI, est prêt à céder son mouton contre 20 kg de blé, pas moins (si on lui propose moins de 20 kg de blé, il garde son mouton). • Y2, est un peu moins exigeant ; il est prêt à céder un mouton si on lui propose au moins 19 kg de blé. • YB cédera un mouton contre au mains 18 kg de blé. • Y4 contre au moins 17 kg. • YS contre au moins 16 kg. • On suppose que chaque vendeur essaie d’obtenir le prix le plus élevé possible pour la marchandise qu’il possède c’està-dire le prix le moins élevé possible PAG » OF d prix de 15 kg pour un mouton. ??? Chacun d’eux serait prêt à faire l’échange pour ce prix, mais aucun vendeur de mouton n’y consentira. • pour ce prix-là, la demande globale de moutons est égale à six unités, mais l’offre globale est égale à zéro unité. • Aucun échange n’aura donc lieu. • Au prix de 16 kg pour un mouton, le vendeur Y5, est prêt à faire l’échange. • Il ne réalisera pourtant pas cet échange, car pour ce prix cinq acheteurs sont en concurrence (X2, X3, X4, X5 et X6), et certains d’entre eux seraient disposés à payer davantage pour obtenir un mouton. • YS n’a donc pas intérêt à échanger pour ce rix.

Ratlonalité de l’acteur • e prix du mouton en kilogrammes de blé va donc augmenter et passer à 17 kg pour un mouton. • Pour ce prix, deux acheteurs de mouton (XI, X2) se retirent du marché et il reste donc quatre acheteurs potentiels (X3, X4, XE et • La demande globale est de quatre moutons, mais l’offre globale n’est que de deux (Y5, • Il subsiste un déséquilibre, ui fait que Y4 et Y5 ont intérêt ? PAGF3CFd de 18 kg de blé pour un mouton, la demande globale est de trois moutons (X 4, X5, X6) et l’offre globale est également de trois moutons ( Y 5,

Le marché est maintenant en équilibre du point de vue de l’offre et de la demande. • e prix n’augmentera pas davantage. En effet, si l’on passait à 19 kg de blé pour un mouton, les vendeurs de mouton se retrouveraient en concurrence (YS, Y4, YB, Y2), et les acheteurs (X5, X6) auraient intérêt à attendre que le prix baisse ? nouveau. • Le prix de 18 kg de blé pour un mouton est donc stable. Cest le prix d’équilibre, prix auquel les échanges ont finalement lieu. • X4, X5 et X6 obtiennent chacun un mouton, Y3, Y4 et YS obtiennent chacun en échange 18 kg de blé. ??? Les autres participants au marché (XI , X2, X3, YI, Y2) n’ont pas procédé à des échanges, car ceux-ci leur auraient été défavorables compte tenu de leurs échelles de préférences. • Nous venons de voir comment s’explique la formation d’un prix sur un marché concurrentiel. Le raisonnement est d’une très grande importance méthodologique. Il permet de bien comprendre comment un phénomène social – en l’occurrence, un prix qui s’impose à tous les participants au marché – est le résultat d’une combinaison de décisions combinaison de décisions et d’actions