D Finitions

D Finitions

Définition Agnosie : Trouble de la reconnaissance des objets, des personne ou des lieux, inexplicable par un déficit sensoriel et traduisant un déficit intellectuelle spécialisé. Akinésie : Absence de mouvement ou difficulté d’exécution de mouvement. Akinésie vraie • Impossibilité d’initier un acte volontaire en l’absence de toute paralysie ainsi que l’arrêt en cours d’exécution connaître les écrits Alexie : Dans l’agnosi or 7 Sni* to View Amyotrophie spinale lequel on regroupe actuelleme atives lentes des motoneurones de la corne ant rieure.

Anarthrie : Impossibilité d’articuler les mots bien que le sujet omprenne ce qu’on dit et qu’il puisse lire et comprendre. Anencéphalie : Absence de fermeture du neuropore crânial. Anesthésie : Absence ou disparition de toute sensibilité. Anopsie : Abolition de la vision. Anosmie : Diminution ou perte de l’odorat. Anosognosie : Méconnaissance par un malade de son affection cependant évidente, telle qu’une hémiplégie. sujets ayant des troubles de la sensibilité profonde.

Athétose : Mouvement involontaire, incontrôlable, lent et sinueux du tronc, du visage et des extrémités (membres) Bradykinésie : Lenteur des mouvements automatiques ou olontaires en l’absence de troubles de la vigilance observée dans les syndromes extra-pyramidaux et particulièrement la maladie de Parkinson. Capsule (interne) : Lame épaisse de la substance blanche

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
séparant le noyau caudé du noyau lenticulaire. Le système pyramldal est lié à cette capsule. Cest pourquoi en cas de syndrome capsulaire on a une hémiplégie (du coté opposé à la lésion).

Craniorachischisis ou anencéphalie : Absence de fermeture du neuropore crânial. Craniorachischisis totalis : Absence de fermeture totale. Chorde dorsal (notochorde) : Apparaît lors de la gastrulation. Ce cylindre de cellules du mésoderme définit l’axe antéro-postérieur de l’embryon en s’étendant sur toute la longueur de celle-ci. Chorée : mouvements involontaires spontanés. Coma : Perte totale de connaissance avec signes EEG et réflexes. Il existe différents stades (on peut rentrer à n’importe quel stade).

Douleur : Perception des effets irritants, pénibles, lancinants et insupportables venant d’une partie du corps. Dysarthrie : Difficultés à exécuter les mouvements coordonnés des organes de la phonation nécessaires à l’articulation des mots. Parole monotone, scandée, ar troubles musculaire de la diction. *AGF 9 rif 7 tonus. Dystrophie musculaire : Groupe d’affections caractérisées par une dégénérescence du tissu musculaire non liée à l’atteinte du neurone moteur mais liée à un défaut de la dystrophie.

Dysurie : Rétention de la miction par contraction des abdos ou pression manuelle sus pubienne. Embryogenèse : Étape du développement prénatal pendant laquelle Pœuf fécondé se transforme en embryon. Escarre : « croûte noirâtre plus ou moins épaisse tendant ? s’éliminer formée par du tissu mortifié ou sphacèle Zones localisées de nécrose tissulaire développées lors dune compression des tissus mous entre une proéminence osseuse et une surface externe pendant une durée prolongée.

Eumétrie : Bonne mesure du mouvement. Flaccidité : Absence de toute tonicité. Fauchage : Mouvement de rotation de l’ensemble tronc – Ml autour de la hanche avec un genou tendu. Gastrulation : Formation du disque embryonnaire tridermique ou gastrula. Hémianopsie : Affaiblissement ou perte de la vue dans une moitié de champ visuel d’un des deux yeux. Elle peut être : homonyme ou hétéronyme, et nasale ou temporale. Hémiasomatognosie : e patient perd la connaissance de son hémicorps paralysé hémi lé ie / héminégligence.

RGF3C,F7 pas de la normale. Hypermétrie : Élément du syndrome cérébelleux dépassement du but recherché par un mouvement volontaire, sans altération de la direction de ce mouvement et généralement suivi par une correction, elle aussi excessive. IMC (infirmité motrice cérébrale) : Malade porteur de lésions cérébrales anatomiquement stabilisées sans composante génétique. Les lésions s’expriment par un déficit moteur prédominant voire exclusif, pas de sous efficience globale aractérisée.

IMOC (infirmité motrice d’origine cérébrale) : Caractérisée par une efficience intellectuelles sous normale ainsi qu’une autonomie réduite à l’âge adulte. Inionschischisis : Absence de fermeture occipitale. Kinesthésie : Sens musculaire donnant la notion de mouvement exécuté, de l’effort, de la situation occupée à chaque instant par les membres. Ligne primitive : arrive lors de la 3e semaine de développement. Elle correspond à un épaississement du disque embryonnaire au niveau de la ligne médiane, à la face dorsale de l’embryon de le ong de l’axe céphalo-caudale.

Méningocèle : Protrusion d’une partie des méninges, formant un sac qui contient du LCR, à travers un hiatus du crâne ou de la colonne vertébrale. Méningoencéphalocèle : Protrusion méningée et du tube neural en région occipitale. Miction : Émission d’urine n de la vessie. PAGF 7 musculaire brusque déclenchée par une activation anormalement violente de nombreux neurones du cerveau. Myopathie : Maladies ou syndromes d’origines diverses qui ont en commun un déficit des fonctions motrices qui peut être présent ? a naissance ou qui peut s’aggraver au cours du temps selon une évolutivité variable.

Neurulation : Période du développement, suivant immédiatement la gastrulation, caractérisée par la formation de la plaque neurale, son enfoncement en gouttière et sa fermeture en un tube nerveux. Névralgie : Douleur spontanée ou provoquée, continue ou paroxystique, ressentie sur le parcours d’un nerf sensitif ou dans le territoire qu’il innerve. Nociception : Processus sensoriel a l’origine des signaux nerveux qui déclenche la douleur. Ostéome : Hyper proliférations osseuses principalement sur les rosses artlculations : hanche, genoux, coudes, épaules…

Paraphasie : Le patient emploie mal les mots, ce qui peut conduire à un langage incompréhensible = Jargonophasie. Paraplégie : Paralysie des deux membres inférieurs et ou du tronc en fonction de la hauteur de la lésion médullaire. Parkinson : La maladie de Parkinson ou paralysie agitante se caractérise par une associatlon d’un tremblement, d’une rigidité et réduction des mouvements. Plaque neurale : À la 3e semaine, elle correspond ? l’épaississement de l’ectoderme en forme de raquette sur la ligne médiane.