Courte biographie Auguste

Courte biographie Auguste

AUGUSTE Rares personnages à avoir donné son nom a un siècle : an parle du « siècle d’Auguste (ô c’est Périclès). Asa mort des sénateurs l’ont proposé pour honorer sa mémoire. Qq réticences mais l’expression a fini par s’imposer, d’autant plus que pour les Romains « saeculum » ne correspond pas forcément à une idée de 100ans, c’est plutôt l’idée d’une époque ou d’une génération. Avec l’expression saeculum augustum, on associe un homme à une époque. Donner le nom d’Auguste à une époque, c’est reconnaitre son influence. Jusqu’à A. , période de guerres civiles. A. e se présenter comme Sni* to View nextÇEge le garant de la paix (e est responsable d’un an or 18 puisqu’il passe d’une s Les historiens hésite -certains sont tentés e la paix. Auguste s l’histoire de Rome ode : n 31 av. J. -C avec la bataille d’Actium. Ce n’est en tait que la d faite d’Antoine et Cléopâtre. -d’autres font commencer l’Empire en – 29, Octave célèbre un triple triomphe sur tous ses ennemis et le Sénat commence ? prendre un certain nombre de mesures en sa faveur. C’est l’année où il revient à Rome. Il était loin de Rome (en Egypte) et il

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
peut ès lors agir sur la politique intérieure.

Dans son œuvre, Dion Cassius parle d’un débat entre 3 hommes : Octave, Agrippa et Mécène. Agrippa, c’est son lieutenant, un de ses fidèles qui l’a accompagné vers le Swipe to vlew next page pouvoir. Mécène c’est un ami d’Auguste, d’origine étrusque. Débat pr savoir quelle politique Octave doit suivre maintenant que ses ennemis sont morts. Agrippa est pour le retour de la res publica, alors que Mécène prône pinstauration d’un pouvoir souverain mais sans le titre de roi parce qu’il sait que les Romains e supportent pas cette mention.

Il prône donc un souverain avec le titre : soit de César, soit d’Imperator. Ces discours, s’ils se sont produits sont une reconstruction de Dion. II place ce débat en 29, date du début du nv régime. -En 27, Octave remet tous ses pouvoirs au Sénat. Il reçoit le titre d’Auguste, il commence à bâtir son pouvoir personnel. -Certain placent le début du principat en -23 car crise et que face à elle, A. modifie le système politique en place. • Les débuts du nouveau régime (avant 27) Après Actium Avant Actium, lutte contre Antoine.

Un camé (pierre sculptée en relief) : représente d’Octave triomphant à Actium sur 1 char tiré par les tritons. Ce rappel d’Octave à Actium est très fréquent sur les objets d’art, thème important de la propagande augustinienne. Actium, c’est une victoire mais Antoine et Cléopâtre sont toujours vivants. Octave finit par se débarrasser de ses ennemis mais il ne revient qu’en 29 à Rome parce qu’il lui faut d’abord organiser l’Egypte. Il se débarrasse de personnes qui pourraient s’avérer gênantes : Césarion et le fils aîné d’Antoine.

Il réduit l’Egypte en rovince et nomme quelqu’un à sa tête, il prend des mesures pour pacifier l’Egypte. Puis, i 18 l’Egypte en province et nomme quelqu’un à sa tête, il prend des mesures pour pacifier l’Egypte. Puis, il réorganise l’Asie (le maître de l’Orient étant Antoine). Il prend un des fils du roi des parthes comme otage, il installe un roi sur le trône d’Arménie (royaume que se sont disputés Romains et Parthes), Arthaxis. Il se fait aussi célébrer et honorer par les habitants des provinces orientales. • Cinstallation du nouveau régime par Auguste Auguste ne rentre qu’en 29 à Rome.

Mais les habitants de Rome ‘ont pas attendu son retour pour lui décerner un certain nombre d’honneurs, pour le remercier de tout ce qu’il vient de faire. Depuis 36, il bénéficie de la puissance tribunicienne : Octave ne peut pas être tribun de la Plèbe car il est praticien. Puisqu’il ne peut pas l’être, on lui accorde la puissance du tribun de la Plèbe (sans le titre), les pouvoirs et la sacro-sainteté qui va avec. En 30, après Actium, cette puissance tribunicienne lui est accordée à vie (normalement elle devait être renouvelée tous les ans).

Un pouvoir à vie à Rome est exceptionnel. Le 1er janvier 29 il est élu onsul pour la 5e fois alors qu’il est absent (normalement il faut être présent) et on ratifie tous ses actes. Tout ce qu’il a décidé dans la réorganisation de l’Egypte est validé. Le 11 janvier 29, on ferme les portes du temple de Janus : c’est la Bième X depuis la fondation de Rome. Janus, c’est une très ancienne divinité romaine (à deux visages : un visage qui regarde le passé et un visage qui regarde l’avenir).

On ou deux visages : un visage qui regarde le passé et un visage qui regarde Pavenir). On ouvre ses portes en temps de guerre et on les ferme en temps de paix. De 753 (fondation de Rome) à 29, elles n’ont été fermées que deux fois : une fois sous Numa Pompilius et une fois après la première guerre punique. On imagine là la portée de l’acte : après un siècle de guerres civiles. Le thème de la paix est fondamental ds la propagande augustéenne et ds la façon dont il construit son pouvoir.

L’année suivante, les portes sont réouvertes mais ce sont des guerres lointaines. Quand Octave finit par arriver à Rome, on nombre d’honneurs qui lui sont rendus et qui tendent à en faire un personnage à part et au-dessus des autres, qui ne ressemble plus u commun des Mortels. es années 29-27 Octave veut le pouvoir et il veut un pouvoir personnel. Mais il est tout aussi évident qu’il n’a pas de plan préétabli. L’installation de son pouvoir a été progressive et beaucoup de choses ont dépendu des circonstances.

Une des caractéristiques d’Auguste, c’est la souplesse : quand il essaie quelque chose et que cela ne marche pas, il adapte sa conduite. Jamais il n’essaie de passer les choses en force. Le Triumvirat s’est superposé sur les institutions républicaines mais il ne les a pas remplacées, elles continuent à fonctionner. Autre exemple : c’est César, mais c’est ce qu’il ne faut pas faire puisqu’il a été assassiné. Octave sait que les Romains ne veulent pas de la royauté. Il sait qu’il a contre lui tous les Sénateurs qui ne sont 8 les Romains ne veulent pas de la royauté.

Il sait qu’il a contre lui tous les Sénateurs qui ne sont pas prêts à lui donner le pouvoir et qu’il a contre lui ses origines, qui sont relativement modestes. C’est par sa mère qu’il descend de César or dans l’Antiqulté, l’ascendance du côté maternel est moins importante que l’ascendance du côté paternel. Origine modeste et n’est pas un omme de guerre : durant la plupart des combats, il était malade et couché. En revanche, il est le seul à être le fils d’un diuus, de quelqu’un qui a été divinisé, César.

L’aura du père rejaillit sur le fils. Sur les monnaies, il se présente d’ailleurs comme le fils du divinisé. Il a aussi une armée fidèle parce qu’il l’a récompensée grâce aux trésors égyptiens. Il a avec lui les riches, grâce à l’Egypte et à la fortune de César. Il réinstaure les institutions républicaines mais avec un pouvoir personnel. Cette période 29-27 est une période importante parce que c’est a période où Octave va essayer, malgré les obstacles à mettre en œuvre ce qu’il souhaite; un pouvoir personnel.

Aidé par Agrippa, consul avec lui en 28 – 27. A partir de 29 on a réellement un retour aux institutions républicaines puisqu’on a les deux consuls qui sont égaux. Cela ne gêne pas Auguste qu’Agrippa ait les mêmes pouvoirs que lui puisqu’ils sont d’accord. A partir de 29, Octave met en place une stratégie pr renforcer son prestige en récompensant ses partisans, amoindrir ses adversaires, s’emparer du pouvoir et des institutions. • Le programme d’Auguste Re PAGF s 8