Cours Psychosocio

Cours Psychosocio

Approche sociologique des organisations Intro: 1) Les organisations a) Définitions Les organisations sont des entités qui rassemblent toujours un certain nmbre d’individus poursuivatn des buts et des objectifs communs. Caractéristiques: Elles sont durables, Existence d’une structure, d’actifs physiques et d’un système de gestion et de pilotage. Organisation : Façon fonctionner : Approc b) Les différents type La multiplication des société. Sni* to View tituée pour ‘efficience X ». t important de notre Les formes d »organisations sont très variées: asso, entreprises, lubs, sectes… Il existe de nombreuses classifications Organismes à but lucratif ou non; organisations publiques ou privées; PME/grandes entreprises… Les organisations les plus répandues aujourd’hui: les entreprises. c) Quelques grands auteurs en théorie des organisations La théorie des organisations s’est surtout développée grâce ? l’étude des entreprises.

Les auteurs ont cherché depuis le début du 20ème siècle quels étaient les moyens d’organisation les plus efficaces pour faire fonctionner les organisations en général (et les entreprises en particulier). rga s’intéresse principalement à certains domaines caractéristiques, comme par exemple: L’exo du pouvoir, La prise de décision, Les conflits dans le travail, Les attitudes au travail a) Le pouvoi dans les orga Le pouvoir ds l’orga désigne la capacité d’un individu à agir sur d’autres individus,

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
afin d’influer sur le fonctionnement ou les résultats de l’organisation.

Le pouvoir dans les entreprises peut appartenir à diverses catégories d’acteurs Les fondements du pouvoir du dirigeant d’entreprise Son pouvoir peut reposer sur divers fondements : Pouvoir de position : Fondements juridiques: le dirigeant est uridiquement autorisé à donner des ordres et prendre des sanctions (pouvoir coercitif, de renforcement, légitime). Pourvoir personnel : Fondements personnels: le pouvoir du dirigeant est lié à des qualités personnelles de leader qui lui permettent de susciter l’adhésion volontaire de ses salariés ou ? son expertise/ sa supériorité technique.

Les autres acteurs de pouvoir dans les organisations Les dirigeants ne sont pas les seuls à exercer du pouvoir dans les entreprises • Selon certains auteurs, de nombreux acteurs dans les orga mettent en place des stratégies pour acquérir du pouvoir. Certains salariés acquièrent du pouvoir car ils maitrisent certains éléments de l’orga (ils ont une possibilité de contrôle des « zones d’incertitude ») ; ils peuvent rendre les autres membres de l’entreprise dépendants d’eux.

Des acteurs externes peuvent aussi exercer une partie du pouvolr Analyse des parties prenantes Les différentes formes de pouvoir On peut distinguer les diverses formes « officielles PAG » OF d prenantes On peut distinguer les diverses formes « officielles » d’exo du pouvoir de direction dans l’entreprise : La centralisation: ce mode d’exercice de direction concentre les ouvoirs entre les mains d’un petit nombre d’individus La décentralisation: ce système permet de répartir le pouvoir entre plusieurs personnes: il s’agit d’organiser l’entreprise de manière à donner des responsabilités à plusieurs niveaux hiérarchiques (empowerment) La délégation temporaire: méthode de répartition du pouvoir consistant à donner à un salarié ou un groupe de salariés des responsabilités, ainsi que les moyens de les exercer. Spie Batignolles (BTP) Années 80 : auto orga pour gérer les grands projets A permis: Enrichir compétences par polyvalence, Best motivation u personnel, Economies de moyens et réduction des délais. b) La prise de décision dans les organisations Décider consiste à choisir une solution en comparant diverses possibilités. Les déclsions ds les entreprises sont extrêmement nombreuses et variées, et leurs conséquences peuvent être plus ou moins étendues.

Elles peuvent être individuelles ou collectives. On les classifie selon leur importance. Le processus de décision « normal », ou THEORIQIJE suit plusieurs étapes. Or, on sait depuis les travaux d’Herbert Simon que ce processus est illusoire: l’être humain ne peut parvenir à une rationalité omplète. Le modèle universellement adopté ajd est celui de la rationalité limitée: les individus sont considérés comme rationnels, mais leur rationalité est limitée par divers facteurs. La prise de décision ne peut donc PAGF3CFd rationnels, mais leur rationalité est limitée par divers facteurs. La prise de décision ne peut donc obéir au modèle standars. ) La motivation au travail L’étude des attitudes et des comportements des salariés au travail est très répandue depuis les débuts de la psychosociologie des organisations Parmi ces sujets, l’étude de la motivation et de la satisfaction au ravail tiennent une place majeure. La motivation peut se définir comme une force agissant sur un individu pour le pousser à réaliser une action afin d’atteindre un but fixé. Les premiers auteurs qui se sont intéressés à la motivation au travail ont expliqué que celle-ci était liée des besoins: Nous avons ts le désir de satisfaire des besoins, le travail nous permet de satisfaire certains besoins, la motivation est ce qui nous pousse à adopter des comportements au travail permettant de satisfaire ces besoins.

MASLOW ET HERTZBERG Le premier a élaboré une célèbre hiérarchie des besoins humains, pparemment transposable à la sphère du travail. Le second a établi une distincation fondamentale en psychologie du travail entre facteurs motivants et facteurs démotivans. b) Le leadership Evolution historique du leadership Début 20e: celui qui prévoit, organise, coordone, commande, contrôle. Années 50: celui qui entretient des relations de confiance, celui qui définit son rôle et celui des collaborateurs. Equilibre à trouver entre la préoccupation pour les impératifs de production et l’intérêt porté aux personnes. d) Plusieurs styles de management