Controle sur l’étranger de camus

Controle sur l’étranger de camus

Quelle est la date de publication de l’étranger? 2. Quelle prix est il décerner a Camus en 1957? 3. A quelle mouvement littéraire Camus appartient fil ? 4. Quelle sont les grandes étapes de l’intrigue? 5. A quel moment voit-on le héros ressentir une émotion et laquelle ? 6. Donnez trois exemples qui vous semble le mieux représenter la personnalité du héros 7. Quel est le nom d 8. Qu’espère le héros 9. Quel est le sens de st sur le balcon ? 10. Que dit le héros s • os sse son après midi 11. Quelle est la plus grande qualité de Meursault ? 12.

Quel est votre avis sur le livre? 13. Donner une autre oeuvre de Camus? (1) Cétranger à été publié en 1942 (2) Le prix décerner à Camus en 1957 fut le prix Nobel (3) Camus appartient au mouvement littéraire existentiel (4) Cintrigue est exposer en deux grandes parties, en premier lieu, la mort de sa mère, sa vie de tout les Jours, son travail, ses amis, ses collègues, ses voisins.. et son acte criminel envers l’arabe sur la plage, puis en second lieu, son jugement au tribunal, ses ensées et sa vie en cellule,

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
puis ses derniers instants avant sa condamnation. 6) L’enterrement de sa mère qui nous montre que meursault l’arabe qui nous montre son impulsivité, et son refus de parler au prêtre lorsqu’il est emprisonner qui nous montre qu’il ne croit pas en dieu (7) Le héros s’appelle Meursault (9) Le sens de cette scène est de nous montrer que malgré le fait que Meursault n’ai pas extériorisé sa peine à l’enterrement de sa mère, il est tout de même peiner, mais profite de ses jours de ongés pour se reposer et oublier. IO) Meursault dit que l’amour ne signifie rien et n’a aucun sens pour lui. (11) (12) Je n’ai pas apprécié ce livre dans la mesure où tout d’abord, je n’ai pas aimé l’impassibilité de Meursault face à la mort de sa mère, j’ai trouvé choquant qu’il ne ressente aucune peine n’y aucune pitié face à disparition d’un être chère, puis lors de son jugement, le fait qu’il confirme ne pas ressentir d’amertume face à la mort de sa feu-mère. uis je n’ai pas non plus aimé la fin du ivre, j’aurai aimé voir une fin où Meursault serait resté en vie et ou les jurés auraient compris le sens de ses pensées.