COMPTE RENDU NEURO PDF

COMPTE RENDU NEURO PDF

ENREGISTREMENT D’ONDES ALPHA CHEZ L’HOMME PAR LA TECHNIQUE D’EEG l. MATERIEL ET METHODES Nombre d’électrodes d’acqulsitlon : 8 position des électrodes :F3/F4, C3/C4, P3/P4, et 01102 Impédance des électrodes : Cimpédance est la résistance, donc l’inverse de la conductance du courant électrique. Elle correspond à l’épaisseur de la barrière qui empêche le signal de passer correctement. Il faut qu’elle soit inférieure à Sk Q pour avoir une to nextVËge mesure de qualité.

Observations – Qualité des enregis Nous avons noté bea dus à la contraction muscles oculaires, m or7 ou taires qui étaient s aussi de nombreux artefacts dus à l’environnement trop chargé en matériel électrique (ordinateur, imprimante, portable, etc. ). État de relaxation du sujet : Le sujet était détendu au début mais n’était pas en état de détente totale car nous avons observé plusieurs artefacts qui correspondent probablement à des crispations faciales. Il faut donc presque d’une immobilité au niveau des muscles faciaux.

RÉSULTATS EXPÉRIMENTAUX : Protocole Type de stimulation Couleur des triggers Observations : amplitude moyenne (PV) et fréquence (Hz) Début et la fin des ondes alpha Mais ce n’est pas la fréquence dominante pour la trouver: Fréquence dominante (lm * le nombre de motif observée Amplitude = Valeur maximale

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
des ondes – valeur minimale des ondes Questions : Il. A. Question 1 Quelles sont les conditions expérimentales qui, selon vous et selon les résultats obtenus, définissent une bonne qualité d’enregistrement des signaux électrophysiologiques ?

Pour enregistrer de bon signaux il faut un bon matériel d’enregistrement du signal (aucun autre matériel électrique doit interférer le signal) et que le bonnet soit adapté au sujet afin d’avoir le moins ‘impédance possible. Le sujet respecte parfaitement les consignes pour ne pas avoir de bruit lié à des tensions musculaire (sujet éveillé, détendu, immobile et yeux fermé), avec un calme visuel et auditif.

Un impédance faible soit inférieure a 5 kilo Ohm Gel adéquate de manière qu’il ne coule pas trop et donc se rependre entre les électrodes et crée des interférences. Il. B. Question 2 Quel est le rythme prédominant dans les différentes conditions testées? Quelles sont ses caractéristiques et quelles sont les condltions nécessaires pour l’obtenir ? Comment évolue le ythme alpha en fonction des stimulations réalisées ?

En réponse à des stimuli notre sujet a émis des ondes alpha qui correspondent à une phase d’éveil du sujet détendu et a ant les eux fermés. Elles ont une fréquence allant de 8 à 13 stimulus auditif, l’onde alpha a disparu. Mais lors que le sujet fait les calculs mentaux, l’onde alpha persiste, même si elle n’est pas continue. Cela suggère que la concentration n’empêche pas l’apparition de l’onde alpha. Il. C. Question 3 Quels autres types d’ondes aurait t’on pu enregistrer en EEG, et dans quelles conditions les observe-t’on ?

Type d’ondes Fréquences (Hz) Amplitude (PV) Localisation Conditions d’observations Delta 0,5-4Hz 100-200 Région frontale chez l’adulte Région postérieure chez l’enfant Normal chez les nourrisson ou l’enfant (lors d’un sommeil profond) – Chez adulte en cas de coma (lésion cérébrales visualisables) Thêta 4-8 50-1 oo – Locallsatlon diffuse – Chez l’enfant ou adolescent État de somnolence ou d’hypnose – Lors de l’accomplissement tâche associant la mémoire et les émotions p 14-30 30 – Dans la région centrale ou frontale – Visible de manière symétri ue – Chez le sujet éveillé, en al ellules nerveuses cérébrales à l’aide de macro-électrodes superficielles placées sur le scalp (cuir chevelu).

En ce qui concerne Pactivité électrique neuronale nous pouvons distinguer deux types de potentiels : le potentiel d’action potentiel d’action le potentiel postsynaptique PPS. Les potentiels d’action (PA) sont causés par un échange d’ions ? travers la membrane du neurone. Donc un PA est un changement temporaire dans le potentiel de membrane qui se transmet le long de l’axone. Le potentiel d’action est caractérisé par sa grande amplitude (70-110 mV) et par sa ourte durée (0,3 ms). une décharge simultanée de potentiels d’action des neurones voisins est peu probable. Quant aux potentiels post-synaptiques (PPS), ce sont les potentiels résultants de la somme des potentiels excitateurs et inhibiteurs pré-synaptiques présents dans le soma cellulaire.

Contrairement aux potentiels d’action, les PPSs sont des processus plus lents et donc ont une durée plus longue (10-20 ms) ce qui permet de sommer l’activité des neurones voisins. Toutefois les amplitudes des PPS sont plus faibles (O. 1-10 mV). Les signaux enregistrés étant extracellulaire ont donc de très faibles intensités et doivent être amplifiés pour l’interprétation. Après les avoir recueillis on les analyse par informatique. A. 1. Nomination des électrodes utilisées : Pour la mesure, il nous faut donc un bonnet est constitué de plusieurs électrodes dont le nombre dépend de l’utilisation et des mesures que l’on veut effectuer. Elles sont placées selon la nomenclature du système international 10-20.

Elle sont nommés selon placées selon la Elle sont nommés selon leur position et possède un nom avec une lettre représentant le lobe : Lobe frontal : F Lobe pariétal : Lobe temporal : T Lobe occipital : O Mais si elle se trouve au centre du scalp on mettra la lettre C. Puis cette lettre est suivi soit : De la lettre OP : si elle se trouve sur l’avant du cerveau oz : si elle se trouve sur la ligne médiane D’un chiffre : o Impair : si sur l’hémisphère gauche o Pair : si sur l’hémisphère droit Elles doivent être placées précisément. Pour cela, on le fait en plusieurs étapes. Tout d’abord, il faut choisir le casque qui sera le mieux adapté en effet lors de la mesure de la distance entre le nasion et l’inion.

Il faut pouvoir placer la première électrode a du nasion et la dernière de l’inion. Ensuite, on mesure de part et d’autre des lobes d’oreille et on place les électrodes a de ces derniers puis pour les autres. une fois, le casque placé il faut le fixé pour que le temps de la mesure il ne bouge pas, et donc ne change pas les mesures. On injecte ensuite au niveau de chaque électrodes un gel conducteur ? l’aide d’une seringue tronquée pour faire baisser l’impédance c’est à dire la résistance des électrodes. Cette dernière doit être inférieur à 40 Ohm pour avoir des mesures de qualités. Les chauves ne font pas de bons surets car ils développent une barrière naturelle au nivea DF,’