Communication – négociation

Communication – négociation

Communication 2 – La négociation Pour cette synthèse nous avons décidé de présenter la négociation. Ce sujet est présent dans tous les domaines il a donc une importance pour tous. La négociation peut se dérouler de différentes manières, elle peut varier selon les rapports de force ou selon les motivations des parties. Nous avons choisi de nous focaliser sur la négociation gagnant-gagnant, qui est le résultat le plus souhaitable. Ce mode de pensée est largemen troisième explique le ors autres styles comme nés Snipe to View nextÇEge o émique ou de pas force. os ouvrages, le anipulation, La négociation gagnant-gagnant a pour but ultime de trouver une solution favorable aux parties engagées. Elle veille au respect des besoins de chacun, et exclu tout conflit. Avant toute chose, la préparation d’une négociation ne s’improvise pas. En effet, il est important de savoir ce dont on a besoin et de déceler les intérêts de la partie adverse. De plus il convient de déterminer les concessions que l’on serait prêt à faire.

L’entree en matière est primordiale, car c’est la que se forge nos remières impressions de l’autre et réciproquement. Il est de mise d’éviter d’entrer dans le vif du sujet de suite, il est

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
important d’installe d’installer une atmosphère propice à la négociation et de montrer partie adverse son ouverture d’esprit et sa volonté de trouver un accord commun. Le négociateur se doit de gérer ses émotions et celles de l’autre. pour parvenir à un échange coopératif, le négociateur emploie l’écoute active et le message-Je.

L’écoute active permet d’identifier les besoins avec la volonté de les atisfaire. Le message-Je engage le négociateur à exprimer ses sentiments par rapport à l’enjeu de la négociation pour que la partie adverse se rende compte du problème sans s’offusquer. Contrairement aux idées reçues, un désaccord n’est pas forcément la source d’un conflit. Il peut également ouvrir la voie à un accord possible. L’apparition d’un désaccord permet au négociateur de découvrir les intérêts de la partie adverse.

Pour résoudre le problème de manière efficace, il est important d’identifier la raison, de echercher en commun des solutions, d’évaluer ces dernières et de choisir la plus satisfaisante. Si un terrain d’entente a été trouvé et pour qu’une négociation gagnant-gagnant soit valable il faut que les deux parties se sentent valorisées et satisfaites par les résultats de la négociation. Il convient de souligner que lors d’une négociation gagnant-gagnant, les parties doivent se quitter en bons termes afin de conserver ou améliorer leur améliorer leurs relations.

Il est important de noter que la négociation gagnant-gagnant, ne eut pas toujours être invoquée. par exemple lors d’un rapport de force, qui implique une partie dominante et une partie dominée ou lorsque la partie adverse ne consent pas ? faire d’efforts pour aboutir à un résultat satisfaisant. Nous pouvons souligner que les deux parties se doivent d’être impliquées tout en tenant compte de leurs intérêts propres et communs et cela sans oublier de conserver une relation courtoise. De plus il convient de respecter les principes de base de la communication.

Nous pensons que malgré toutes les indications évoquées dans os ouvrages, il n’est pas évident pour une personne sans expérience d’aboutir ? une négociation gagnantgagnant. C’est un travail complexe qui demande une grande réflexion et une connaissance des méthodes de communication. Bibliographie : FISHER Roger, URY William, PATTON Bruce. Comment réussir une négociation ?. Paris : Éditions du Seuil, 1982. BELLENGER Lionel. La négociation. Paris • Presses Universitaires de France, 1984. Collection . Que sais-je BERCOFF Maurice. L’art de négocier avec la méthode Harvard. Paris : Eyrolles, 2004.