Communication Introduction

Communication Introduction

Communication « Entre… ce que Je pense ce que je veux dire ce que je crois dire ce que je dis ce que vous avez envie d’entendre ce que vous croyez entendre ce que vous entendez ce que vous avez envie de comprendre ce que vous comprenez… Ilya 10 possibilités q Mais essayons quand e or 2 Edmond Wells Si nous n’affectons p Sni* to View communiquer. aux messages que nous voulons faire passer, notre interlocuteur ne reçoit en moyenne que 10 % de ce que nous voulons lui transmettre. Cest vraiment peu ! Il est donc primordial de mettre toutes les chances de son côté. S’adapter pour éviter les filtres.

Utiliser le même vocabulaire, ordonner ces idées. Supprimer les parasites et se mettre en situation de communication. Limiter les filtres, écouter pour comprendre ce que l’on attend et ce que l’on entend. Il faut être clair, un objectif par phrase. Eviter d’imaginer que votre interlocuteur a les mêmes filtres, les mêmes références. phrases floues et les termes vagues. Peut-être, jamais, toujours, ils ont dit…. urgent, ce truc, . Et préférer Cest cette option ou celle-ci, jusqu’à cette date nous n’utiliserons pas ce procédé, Pierre et Valérie ont dit que… , c’est

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
à réaliser pour le. ticle sur la photo est à conserver… Verbal et Non-Verbal « Ouvre la bouche et écoute » J. Green, 1959. Votre NON-VERBAL et si on en parlait ! Le non-verbal c’est 85 % de votre message. La voix et ses intonations, son rythme et sa puissance : 35 gt. Votre impression générale (tenue, gestes, mimiques, silence) : 50 Le verbal, c’est uniquement 15 % de votre message. Les mots bien qu’importants, ils doivent être justes, isolés de votre nonverbal, sinon ils perdent une partie de leurs sens. NON-VERBAL 8596 Apparence Voix VERBAL Et votre interlocuteur retient : Ce qui est dit