Commentaire composé Saint Denis

Commentaire composé Saint Denis

COMMENTAIRE COMPOSE : Nous allons étudier le slam « Saint-Denis » de Grand Corps Malade. « Grand Corps Malade » étant en effet un nom de scène, celui ci s’appelle en réalite Fabien Marsaud, il est auteur et slameur Français du XXIe siècle. Il est un des principaux slameur à avoir fais connaître le slam en France. Il a vécu la plus par de son enfance à Saint-Denis, il nous fais visiter sa ville natale. Nous allons voir les différents éléments, les différentes formes et on vécu dans cette ville.

Grand Corps Malade passant par plusieurs la ligne D du RER ne d’abord au « McDo » ensuite de « tramwa orf ville natale, en au métro, « Prends Il nous emmène tout to nextÇEge istrots » (16). Il parle tater que Saint- Denis est une grande vi es vu tout es moyens de transport. Il nous fais visiter le marché, il dit qu’il faut être « sique-phy »{ll 7), c’est du verlan, ce qui veut dire « physique car il y a beaucoup de monde au marché, il y a donc beaucoup de bousculade.

On continu la visite en passant par la « Rue de la République, le sanctuaire des magasins pas

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
chère »(120). Dans cette rue se trouve des Swipe to View next page des « magasins de zouk »(122), « la poste » (122), et ensuite la « Basilique »(124)_ Derrière la Basilique se trouve un café plus convivial ou on peut « discuter, boire ou jouer aux dames »(128), et même des « soirées slam »{129). Et on termine la visite dans des endroits négatifs, « petits coins polsseux »(130), « au cinéma u stade Caillera-Land»(133).

Il nous parle beaucoup des divers lieu, nous allons maintenant aborder la diversité de la population. L’auteur nous parle aussi de la diversité de la population, il parle de « bonnes gos et de gras clandos »(17), les gos, ce sont des gosses (enfants) et les clandos sont des clandestins, il veut nous montrer que St-Denis est un ville mondialisée, futur capitale métissé. Surtout dans le troisième paragraphe, il nous présente toutes les origines des habitants comme, « yougos » u « Roms « (110), puis il dit « Lisbonne » an peut supposé qu’il y a un cartier espagnol.

Il parle ensuite de ville plus éloigné de la France comme « New-Deli » et de « Karashi »(ll 1) qui se trouve en Inde, et il parle aussi de « Mafé à Bamako » et de « Yamoussoukro »(ll 2). On peut remarqué qu’il dit entre parenthèse « t’as vu j’ai révisé ma géographie »(ll 1), on peut supposer que même s’il vient d une ville réputé pour avor beaucoup de délinquant, il n’est pas tomber dan