commentaire compose

commentaire compose

ntroduction: Charles Baudelaire est né à paris en 1821 et est mort en 1867. On dit de lui, qu’il est un poète maudit qui n’appartient a aucun mouvement artisitique. De son vivant, il n’ajamais cherché la célébrité, cependant il est aujourd’hui encore une référence essentielle de la poésie française à travers des oeuvres telle que « les fleurs du mal » Baudelaire montre une écrituremoderne tant par la forme que par les sujets évoqués.

Même si il n’appartient à aucun ouvement artistique, il est très inspiré par le romantisme dont ses oeuvres possèdent toutes les caractéristiques. De plus, Baudelaire souti mouvement romanti « A celle qui est trop receuil « les fleurs du p g chef de file du ième poème du 7. Ce poème fut condamné, comme cinq autres en 1861 pour cause d’outrage à la moralité publique et religieuse. Cet écrit est, à l’origine, adréssé a Apollonie Sabatier, qui est l’amour secretd Swipe to page secretde Baudelaire rencontré en 1852.

Il lui consacre un cycle de neuf poèmes avant de la quitter. Ces neuf poèmes représentent la femme idéal, mondaine et cultivé. l/ Dramatisation dune lettredamour: La structure du poème montre l’ambiguité de Baudelaire par rapport aux femmes, qui sont pour

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
lui, des objets de culte autant que dhorreur. Ainsi, les quatres premières strophes célèbrentla beauté éclatante d’une femme qui est « trop gaie Le présent de l’indicatif permet de décrire la femme

Les cinq dernières strophes sont radicalement opposés au portrait de la femme, ellesdécrivent l’autoportrait du poète. Cest le vers seize « Je te hais autant que je t’aime » qui fais axe entre ces deux mouvements opposés, en résumant les différences des sentiments. Graçe a l’imparfaitet au passé composé des strophes cinq et six, on en apprend plus sur Baudelaire, enfin plutot sur un souvenir. Celui-ci est précis et remémore une vengeance du poète sur la nature par un geste 2