cocoloco

cocoloco

Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Management (homonymie). Cet article ou cette section doit être recyclé. Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent necessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion. Le management est I S. wp next page organisation, afin d’a Ilective au sein d’une son efficacité. Par métonymie, le terme management désigne aussi l’ensemble du personnel responsable dune entreprise ou dune organisation, c’est-à-dire les personnes dont la tâche relève spécifiquement du management, et qu’on nomme en français « cadres « dirigeants u « gestionnaires »n. . Sommaire [masquer] 1 Le management, statut épistémologique et bidimensionnalité 1. 1 Statut épistémologique 1. 2 Ses deux dimensions 2 Qu’est-ce que le management ? 2. 1 Définitions 2. 2 Management et gestion Fonctions du management 8. 1 Pour Fayol 8. 1. 1 « Prévoyance » 8. 1 . 2 Organisation 8. 1. 3 Commandement 8. 1. 4 Coordination 8. 1. 5 Contrôle 8. 2 Lyndall Urwick 8. 3 Luther Gulick 8. 4 Newman & Warren 8. 5 Henry Mintzberg 9 Relation entre le management et d’autres concepts 9. 1 Management et stratégie 9. 2 Management et gouvernance 9. 3 Management et système d’information . Management et

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
finance IO Notes et références 10. 1 Notes 10. 2 Références 11 Voir aussi 11. 1 Bibliographie 12 Articles connexes Le management, statut épistémologique et bidimensionnalité[modifier I modifier le code] Statut épistémologique[modifier I modifier le code] Cet article ou cette section peut contenir un travail inédit ou des déclarations non vérifiées. 2 Mouton ont mis en évidence puis formalisé dans les années soixante les deux dimensions du leadership et corrélativement les deux dimensions du management, il faut comprendre le management comme un concept ayant deux dimensions :

Une dimension classique, la dimension « scientifique », organisationnelle ; Une dimension humaine. ce qui est exprimé clairement dans le sous-titre du manuel de Nicole Aubert et coauteurs : Management. Aspects humains et Organisationnels6 Qu’est-ce que le management ? [modifier modifier le code] Définitions[modifier I modifier le code] Il existe plusieurs définitions du management dans la littérature académique et autre qui lui est consacré, c’est ainsi Selon Frederick Taylor (1890) : « Une révolution mentale. » selon Fayol (1916) : « C’est de la prévoyance, de l’organisation, du ommandement, de la coordination, du contrôle. ? selon Luther Gulik (1937) : « POSDCORB. Plannin& organizin& staffing, directing, coordinating, reporting, budgeting. » 7. selon William Newman et E. Kirby Warren (1961) : « Le management, c’est l’ensemble des méthodes qui permettent de transformer les ressources dont dispose une organisation, argent, matériel et hommes, en produits et services. »8 selon Marvin Bower (1968) : « Le management, c’est vouloir manager au travers d’un système de management (a programmed management) » 9 selon Peter Drucker (1989) : « Le management est quelque chose ui se rapporte à des êtres humains.

Sa tâche, son devoir, c’est de rendre les hommes capables de produire un résultat commun, de donner de l’efficacité à leurs capacités, et de faire en sorte que leurs points faibles n’aient pas d’im ortance »n selon Henry Mintzberg (19 3 sorte que leurs points faibles n’aient pas d’importance »n. 2. selon Henry Mintzberg (1989) : « Les processus par lesquels ceux qui ont la responsabilité formelle de tout ou partie de l’organisation essayent de la diriger ou, du moins, de la guider dans ses activités. »12,n. 3 selon Jean-Pierre Le Goff, (1993) : « Le management est une otion globalisante et floue.

Elle peut désigner les fonctions de direction, être synonyme d’organisation du travail, de mobilisation et de gestion de la « ressource humaine », ou plus largement encore englober de façon syncrétique la quasi-totalité des activités de l’entreprise qui ne se rapportent pas directement à la technique : gestion quotidienne des aléas de tous ordres sunrenant dans un service ou un atelier, encadrement et mobilisation d’une équipe, relations avec d’autres secteurs de l’entreprise, organisation et gestion de son temps, voire gestion budgétaire »14.

Selon François Dupuy, sociologue (2011) : « La définition la plus simple et la plus parlante de ce que l’on appelle le « management » est [le fait] que les choses marchent comme elles le devraient et [que] les gens fassent ce que l’on souhaiterait qu’ils fassent » 15. selon Paul Hersey, Kenneth Blanchard, Dewey Johnson (2012) : « Le management est le processus de travailler avec et d’utiliser des individus et des groupes et d’autres ressources (telles que l’équipement, le capital et la technologie) pour réaliser les buts de l’organisation. ? 16 selon Raymond-Alain Thietart (2012) : « Un ensemble d’intentions la planification), transformées en action par une bureaucratie (l’organisation) et des acteurs (l’activation), actions régulées par un système de pilotage (le contrôle). »17,n. 4. 4 acteurs (l’activation), actions régulées par un système de pilotage (le contrôle). »1 7,n. 4. selon Jean-Luc Charron et alli (2014) : « Le management se définit comme l’ensemble des techniques d’organisation et de gestion pour conduire, piloter l’action des individus.

Son emploi par rapport au terme de gestion met raccent sur l’art de conduire, de diriger les hommes pour optimiser es ressources, rechercher l’efficacité et l’efficience de tous les aspects de la gestion des ressources humaines. [ll] cherche à [les] diriger le mieux possible en gérant toutes les dimensions du facteur « travail » et du facteur « savoir ». [ll] recherche l’efficacité et l’efficience dans le recrutement, les carrières, la mobilité, la rémunération, la gestion [de celles-ci] au travers de la formation, de la motivation et de la participation, de la communication et des relations sociales. ? 18. selon Maurice Thévenet (2014) : « Le management consiste à faire en sorte qu’une action collective soit efficace. ?1 9,n. 5. selon Stephen Robbins, David DeCenzo, Mary Coulter et Charles- Clemens Rüling (2014), « le processus par lequel des résultats sont obtenus de façon efficace et efficiente, via et avec la coopération d’autrui »21 . selon François Dupuy (2015) : « Le management est une discipline — un art veulent faire croire les optimistes — encadrée par des institutions qui en élaborent les méthodes [et] en conceptualisent les pratiques » 22.

Management et gestion[modifier I modifier le code] Selon le Journal officiel du 14 mai 200523, le terme « management » est accepté en France par la DGLFLF_ Il est ?galement accepté par l’Académie française depuis l’arrêté du 12 janvier 1973 (Journal officiel du 18 j S également accepté par l’Académie frança•se depuis l’arrêté du 12 janvier 1973 (Journal officiel du 18 janvier 1973), qui précise cependant qu’il doit être prononcé à la française (manasmà) et non à l’anglaise (mened3mant).

En revanche, l’Office québécois de la langue française ne recommande pas son emploi au Canada, où les termes « administration » et « gestion » sont recommandés par l’OQLF24.

Par ailleurs, les termes « management » et « gestion » ne sont pas arfaitement synonymes en France, comme le montrent les titres de manuels couramment utilisés25 le terme « management » désigne plutôt les pratiques et les savoir-faire associés à l’organisation du travail et aux relations humaines, avec une dimension collective : management stratégique, management de projet, management participatif, le terme « gestion » désigne plutôt les techniques souvent quantitatives de conduite des affaires, avec un objectif d’efficacité ou d’efficience : gestion comptable, gestion de patrimoine, contrôle de gestion, etc. ?tymologie[modifier modifier le code] Le mot français « management » est emprunté directement à l’américain « management » venant dans l’univers de la restauration et du cirque l’italien « maneggiare » . Cependant, selon l’Oxford English Dictionary26 le verbe anglais « to manage » et le substantif « management » découlent eux-mêmes d’un terme français du XVe siècle, « mesnager »27,17, signifiant en équitation « tenir en main les rênes d’un cheval provenant lui- même de l’italien « maneggiare » (et du latin « manus » : la main). Il a subsisté en français en équitation au travers