charle d’orlean biographie

charle d’orlean biographie

Charles d’Orléans naît dans les années 1390 à Ihôtel royal Saint- Pol. Il est le petit-fils de Charles V et appartenait à la branche royale des Valois. Le 29 juin 1406, Charles d’Orléans épousa la veuve de Richard II d’Angleterre, sa cousine germaine, Isabelle de Valois (17 ans), fille du roi Charles VI, qui trois ans plus tard meurt en couche. Le 23 novembre 1407, son père Louis d’Orléans est assassiné sur ordre de Jean sans Peur, duc de Bourgogne.

Sa mère Valentine Visconti, fille du duc de Milan meurt à son tour peu de temps après. Charles d’Orléans est donc placé à l’âge de seize ans à la ête d’un parti et devint chef de la féodalité française. En 1410, Charles se r comte Bernard VII d Bonne. Cette union s dOrléans et d’Armag arl or2 agnac, fille du u Sud-ouest ue entre les maisons uc de Bourbon, du duc de Berry et celui du comte d’Alençon, il devient un véritable chef de guerre.

En 141 5, Charles mène les armées royales contre Henri V d’Angleterre faisant retraite dans le Nord de la France. L’affrontement est un désastre à Azincourt, la chevalerie française est battue, plu page plus de 6 000 morts

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
et un millier de chevaliers faits prisonniers, ont Charles d’Orléans. Il est emmené en Angleterre, où la rançon pour sa libération est fixée à 220 000 écus d’or. Ce n’est que 25 ans plus tard que cette rançon est payée et que Charles d’Orléans est libéré.

Il se marie alors avec Marie de Clèves, nièce de Philippe le Bon, qui a payé sa rançon. Elle est aussi petite-fille du meurtrier de son père Jean sans Peur. Durant ces 25 ans de captivité, Charles d’Orléans écrivit des ballades, des rondeaux, des rondels… À son retour en France, il se retire dans ses châteaux de Blois t de Tours où il se consacre à la littérature, il ouvre un cercle académique qui devient le rendez-vous de tous les beaux esprits.

Dans cette arène de poètes sont organisés des tournois littéraires, le gagnant remporte le prix de la ballade et du rondeau. Il meurt à Amboise dans les années 1460 sur le chemin du retour, alors qu’il vient d’assister à Poitiers à une assemblée des princes du sang et des grands féodaux. II est inhumé en l’église du Saint- Sauveur à Blois : plus tard, ses restes funéraires sont rapatriés ? paris (avec ceux de sa famille) par son fils, le roi Louis XII 1