Cellules

Cellules

La cellule est runité fondamentale du vivant Tous les êtres vivants sont constitués de cellules, unités élémentaires vivantes. Délimitées par une membrane, les cellules renferment des molécules qui baignent dans un milieu gélatineux : le cytoplasme. Elles sont de véritables usines qui réalisent l’ensemble des activités propres à la vie. Il existe des êtres vivants formés d’une seule cellule : ils sont dits unicellulaires (bactéries, levures, algues microscopiques) et d’autres formés de plusieurs cellules : ils sont dits pluricellulaires ( animaux, végétaux supérieurs et certains champignons).

On distingue deux grands types de cellules : les cellules procaryotes qui ne contiennent pas de noyau (les cellules to View Swp to page bactériennes) et les c et différents compart les cellules des cham Au sein d’un même o une grande diversité or7 anier-„ ntiennent un noyau ales, végétales et uvent présenter tés. Par exemple, une cellule nerveuse et une ce u es muscu aire n’ont ni la même forme, ni la même fonction. Chez un être humain adulte, constitué d’environ 70 000 milliards de cellules, il existe à peu près 200 types cellulaires différents.

Malgré leur diversité de ormes et de capacités, les cellules des êtres vivants présentent une certaine unité de structure et de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
fonctionnement . Toute cellule est issue d’une autre cellule « Toute cellule provient d’une cellule » telle est la théorie cellulaire fondamentale. En général, une cellule se reproduit en s se divisant en deux cellules filles. Lors de cette division cellulaire, le matériel génétique (les chromosomes) se duplique puis se répartit également dans les deux cellules filles qui sont donc génétiquement identiques. C’est la mitose.

Lors de a fabrication de cellules sexuelles, des cellules vont ?galement se diviser mais donner naissance à des cellules filles qui différentes entre elles. Les cellules filles ne portent que la moitié du matériel génétique de Vindividu. La division qui aboutit à la formation des cellules sexuelles s’appelle la méiose. l_Jne cellule peut provenir de la fusion de deux cellules : lors de la fécondation, une cellule sexuelle femelle fusionne avec une cellule sexuelle mâle pour donner une cellule œuf. un organisme entier va se développer à partir de cette cellule œuf.

Au cours de ce développement les cellules vont se différencier, c’est-à- ire que chaque cellule va acquérir sa fonction et sa forme selon l’expression de son matériel génétique. Le matériel génétique est le même dans toutes les cellules mais il n’est pas utilisé de la même façoLes cellules, unités vivantes, sont des assemblages complexes de molécules inertes Comment s’est formée la première cellule ? Une cellule est composée de milliers de molécules organiques inertes : eau, lipides, glucides, protéines et acides nucléiques en sont les essentielles.

Ces molécules constituent la structure de la cellule et participent à l’ensemble des réactions chimiques écessaires à son fonctionnement. On trouve également d’autres molécules qui sont présentes en petite quantité mais qui sont essentielles à la survie de la cellule : vitam qui sont présentes en petite quantité mais qui sont essentielles ? la survie de la cellule : vitamines, ions, sels minéraux… Une des grandes caractéristiques du vivant est la capacité à se reproduire.

Sur la terre primitive, une molécule a probablement acquis, petit à petit, cette capacité. une protocellule (cellule primitive) a pu se former par enfermement de cette molécule dans une petite vésicule. LUCA (Last Universal Cell Ancestor), la cellule à l’origine de tous les êtres vivants actuels, était alors formée. Cette hypothèse est confirmée par de nombreuses observations : tous les êtres vivants actuels ont un matérlel génétique constitué d’ADN, et le code génétique (système utilisé pour fabriquer des protéines à partir d’ADN) est le même pour tous.

L’ADN, macromolécule présente au cœur des cellules, est le support de l’information génétique chez les êtres vivants L’acide désoyribonucléique ou ADN est la molécule qui sert de support de l’information génétique chez mes êtres vivants. Cette macromolécule est constitué de deux brins qui s’enroulent l’un autour de Vautre, le tout formant une structure caractéristique en double hélice. Chaque brin est lui-même constitué d’un enchainement de base azotée : radénine (A), la cytosine (C), la guanine (G) et la thymine (T).

Les deux brins sont reliés par leurs bases selon une complémentarité stricte : A en face de T, G en face de C. L’ordre des bases A. T, G ou C le long de la molécule d’ADN varie d’un individu à l’autre ; leur nombre est caractéristique d’une espèce. Certaines séquences de l’ADN sont porteuses d’une information, ‘est-à-dire qu’elles servent à définir un séquences de l’ADN sont porteuses d’une information, c’est-à-dire qu’elles servent à définir une caractéristique biologique, physique ou physiologique (comme la couleur du poil chez la souris) : on les appelle les gènes.

Le nombre de gènes varie d’une espèce ? l’autre. Ainsi le génome (ensemble des gènes) de la drosophile comporte environ 14 000 gènes et le génome humain environ 30 000. Les cellules utilisent l’information génétique pour synthétiser des protéine, qui seront les molécules responsables, au final, ‘un caractère ou d’une propriété biologique. une protélne est un enchaînement d’acides aminés. Le code génétique, commun à tous les être vivants, fait correspondre un groupement de 3 bases azotées à un acide aminé.

CADN, transmis de génération en génération, est le support de Phérédité La structure de la molécule d’ADN permet d’expliquer le maintien de l’information génétique au cours des divisions cellulaires. En effet avant une division l’ADN doit se répliquer. Pour cela la double hélice d’ADN s’ouvre dans le sens de la longueur et es bases azotées libres s’associent le long de chaque brin, en respectant la complémentarité des bases.

AU final, deux nouvelles molécules d’ADN, identiques au modèle original sont formées. L’ADN est transmis de génération en génération au cours de la reproductlon : c’est le support de Phérédité. Il existe deux types de reproduction : sexuée et asexuée. La reproduction asexuée produit des individus génétiquement identiques ou clones. C’est le mode de reproduction des bactéries. La totalité du matériel génétique est transmis du parent unique vers les descendants. Lors de la