Carré Magique de kaldor

Carré Magique de kaldor

Cest l’économiste britannique Nicholas Kaldor (1908-1986) qui est à l’origine de cette théorie. Le carré magique est une représentation graphique de la santé économique d’un pays. Ce graphique présente les quatre grands objectifs de la polltique économique conjoncturelle d’un pays que sont : la croissance, le plein emploi des facteurs de production, l’équilibre extérieur de la balance commerciale et la stabilité des prix Carre or 2 Kaldor donnera pour je- . ‘élargir au maximu le carré magique, leq i e onjoncturelles latère pour atteindre ation de plein emploi, de stabilité des prix, de croissance torte et d’un solde commercial excédentaire. Qu’est ce que la conjoncture économique ? La conjoncture est la situation générale de l’économie d’un pays. Le terme de conjoncture fait référence aux évolutions économques de court terme d’un ensemble économique (en général un pays).

Elle s’apprécie à l’aide d’indicateurs économiques tels que le taux de croissance du PIB, le taux d’inflation, l’évolution du taux de chômage, la bal Swipe to vlew next page balance commerciale, etc. La conjoncture est étudiée au niveau d’un pays, d’une région, ou, à un niveau plus fin, au nlveau d’un secteur économique particulier. On peut parler alors de la conjoncture économique d’une entreprise.

Le gouvernement et

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
la banque centrale d’un pays tentent généralement de limiter l’influence néfaste des trop grandes variations de conjoncture économique sur l’activité économique au moyen de politiques conjoncturelles. Par exemple, en période de « surchauffe économique la banque centrale peut augmenter ses taux directeurs pour éviter les bulles péculatives, l’accélération de l’inflation et le sur-investissement, c’est-à-dire les investissements dans des projets non-rentables ou l’accumulation de capacités excédentaires de production dans certains secteurs économiques.

A l’inverse quand se présente un risque de récession économique elle peut abaisser ses taux, dans la mesure toutefois où cela ne risque pas de provoquer des tensions inflationnistes. Inversement, le gouvernement et la banque centrale encourageront l’activité dans les périodes de creux économique.