Brouillon Du DM

Brouillon Du DM

DURAND Antoine Dm de francais sur le texte Gatsby le magnifique IS3 de F. Scott Fitzgerald Commentaire de texte : Note : no Remarque : Sni* to View Gatsby le Magnifique The Great Gatsby) a ete ecrit par l’écrivain américain des années folles, F. Scott Fitzgerald en 1925. c’ est son troisième roman. Cette œuvre a été retranscrit deux fois cinématographiquement dont un film avec le celebre acteur leonardo dl caprio et retranscrit en francais en 1925. Dans cet œuvre nous sommes au lendemain de la Grande Guerre, le mal du siècle envahit les âmes, c’est l’époque de la Prohibition t des fortunes rapides. ? En 1922, Jay Gatz, désormais Gatsby, se retrouve fabuleusement riche. Personnage mystérieux installé à Long Island dans une somptueuse propriété, milles légendes courent sur son compte. Elles n’empêchent pas les gens chic, et moins chic, de venir en troupes boire ses cocktails et danser sur ses pelouses. Gatsby le Magnifique joue la carte de l’éblouissement et des folles Nous allons donc voir en quoi ce recit developpe t-il l’idée du tragique romantique.

Pour cela nous allons d’abord nous intéresser a l’identité de ce personnage qu’est nick, puis dans une econde parti nous allons demontrer en quoi cette

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
caractérisation directe est constituer d’une foultitude de reflexion pour finir nous allons contextualisé cette extrait. Premièrement, Ce texte a la particularité d’etre a la premiere personne comme l’indique la presence du « je » au temps du recit « je nai jamais oublié » (13), Mais aussi par les pronoms possessifs comme « dès mon age…

Le narrateur de l’histoire est donc ce « je » qui n’est pourtant pas l’auteur mais un personnage fictif et secondaire. Faire du « je » un personnage est une maniere de faire exister l’individu, la subjectivité. Cauteur a donc choisi de narrer du point de vue interne et subjectif toute la situation et donné un acces naturel à l’interiorité du personnage, ses pensées, ses états d’amer son évolution…

Son évolution se traduit par un recit retrospectif, construit a partir de phrase comme « dès mon plus jeune age » c’est a dire plus vulnerable. Le narrateur a donc un regarde subjectif sur son passé. Ce point de vue interne est appuyé, aussi, par la présence d’un pèsent de narration : Nick exprime ce qu’il fait ou pense au moment ou il écrit par opposition des souvenirs évoqués à des temps passé. Comme ici avec le conseil de son , retranscrit au paroles rapportées, que son pere lui as donné. ? Chaque fois que tu te prépare a critiquer au paroles rapportées, que son pere lui as donné. « Chaque fois que tu te prépare a critiquer quelqu’un, m-as t’il dit souviens toi qu’en venant sur terre tout le monde n’a pas eu droit au même avantage que toi » ( ligne 4) Nous avons donc ici la présence de l’éducation du père (comme avec madame de Chartres Un père lui donnant une lecon sur une morale de tolérance et de dépassement des apparences originale de la haute société a respecter.

Nous avons cependant aucune indication sur ce que pence nick de son pere . Nous avons seulement une antiphrase « un lien si rare que nous nous comprenions a demi mot cette opposition entre deux hyperbole procurent un sentiment de doute au lecteur De plus on peut remarquer que Nick a une forme de respect envers son pere : Il va donc suivre a la lettre son conseil.. et critiquer les personne sans oublié que lion a pas tous les même avantage..

Nous allons donc maintenant nous intéresser au narrateur qui décèle de ce point de vue ; Nick est un garçon qui nous paraît ait a cause de la phrase « Je faisait semblant de dormir, de réfléchir profondément » « les révoltes les plus secrètes de garçon dont j’ignorais jusqu’au nom » ) mais au contraire par son éducation et la morale transmise par son père : il devient un confident involontaire de toutes les petites affaires caractérisées de « confidence », pi encore « d’aveux intime ».

Mais nous pouvons voir que ce rôle le dégoûte et Nick va finir par le fuir ou de les esquiver en faisant croire « qu’il dormir Donc n dégoûte et Nick va finir par le fuir ou de les esquiver en faisant roire « qu’il dormir Donc nous avons ici la présence d’une narrateur rusé.

En effet Nick est « usé » par la confidence de ses camarade et cela se traduit l’hyperbole dune saturation de plongés chaotique (144-45) Neanmois nous pouvons voir un garcon ayant une forte gentillesse transcrite par je m’efforce de reservé ces jugements » ce qui va creer un sentiment de compassion chez le lecteur et ce qui va s’inscrire dans un registre pathétique puisqu’il va tellement vouloir faire du mal qu’il va le conduire dans un esprit fragile.

Jusque là le lecteur aurais pu croire que nick était le personnage rincipal. Néanmoins l’auteur a choisie d’introduire une caracterisation directe de ce peronnage principal à travers un rebondissement qui va surprendre le lecteur : Un personnage, qui possede tous ce que Nick deteste va devenir un personnage pour qui Nick a devellopper de l’admiration : c’est Gastby, le personnage éponyme de ce roman.

Cette admiration résulte de l’éducation transmise par son père et va donner a Nick l’avantage de comprendre la valeur de Gatsby. Nick va jusqu’à le comparait a l’une des plus sophistiquer des invention de cette époque : le sismographe ! Cette comparaison st tres inintéressante du fais que cette machine est tres sensible, ce qui traduit sûrement le caractère de Gatsby mais aussi une innovation qui a été tres coûteuse : ce qui traduit la richesse de Gatsby.

Mais encore nick décrit son idole de personnage grace a PAGF ce qui traduit la richesse de Gatsby. Mais encore nick décrit son idole de personnage grace a la métaphore « actions d’éclats » ce qui sous entend les nombreuse soirées donné dans son grand pavillon Une deuxième comparaison est pressente dans ce texte ; Gatsby est comparer a un etre magique, ce nous laisse un sentiment eflexion et va laisser les lecteurs a s’imaginer en quoi Gatsby est magique . ? Le tragique de la vie, c’est d’être ordinaire. » de Claire de Lamirande Il le decrit aussi comme une aptitude au romanesque qui sans doute se traduit par la reverie de ce personnage mais surtout ce qui va donner une idées au lecteurs sur la suite de roman : une histoire d’amour qui pousse a le faire reverr à le faire espérer !

Malgré ces nombreuse qualité qui nous donne l’impression d’un personnage parfait, nous pouvons observer que Gatsby avait aussi des problèmes. Sans doute l’auteur a t-il voulut montrer le rai visage de la haute société : image parafaite mais realité difficile (On retrouve ici encore un point commun avec Madame de cleves) Malheureusement, cette image de gatsby est accentué par l’antithèse « mort nait » qui indique une fin tragique.

Ces petits indlces premonitoire laisse au lecteurs a la fois un suspens mais aussi une place a l’imagination (comment va t-il mourir ? Pour resumé voici une citation de Henri Laborit« Le tragique de la destinée humaine ne vient-il pas de ce que l’homme comprend qu’il en connait assez pour savoir qu’il neconnaît rien de sa destinée, et qu’il n’en connai