Bp MnAg

Bp MnAg

Baccalauréat Professionnel Technicien Menuisier-Agenceur Bac Pro Technicien Menuisier-Agenceur Règlem ent d’exam en Sni* to View Candidats de la voie scolaire dans un établissement public ou privé sous contrat CFA ou section d’apprentissage habilité, formation professionnelle continue dans un oru Technicien menuisier-agenceur Épreuves Unité coef Mode Durée de français, histoire-géographie Sous -épreuve E51 – Français USI écrit 2 h 30 sous -épreuve E52 – Histoire-géographie IJ52 2h E6 — épreuve d’éducation artistique, arts appliqués OF référentiel d’activités professionnelles. ?? partir du dossier et de ses connaissances personnelles concernant : – l’entreprise, le déroulement et les acteurs d’un projet de construction ; – les systèmes de représentation , – le confort de l’habitat ; – la statique et la résistance des matériaux ; – les ouvrages , – les matériaux, les produits et les composants, Le candidat procède à l’analyse des données de définition du projet de la réalisation afin de – choisir et adapter des solutions techniques à mettre en œuvre ; – lister et quantifier les matériaux et les composants constitutifs de l’ouvrage ; – représenter graphiquement les solutions techniques retenues. Mode d’é valuation Les indicateurs d’évaluation correspondant aux compétences évaluées figurent dans la colonne « critères d’évaluation » des

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
tableaux décrivant les compétences (voir annexe lb : référentiel de certification). L’évaluation porte sur tout ou partie des compétences suivantes et des savoirs qui leur sont associés : Cl . 1 Décoder et analyser les données de définition C2. 1 Choisir et adapter des solutions techniques C2. Établir les plans et les tracés d’exécution d’un ouvrage C2. 3 Établir les quantitatifs de matériaux et de composants Les activités, les documents techniques, les compétences évaluées et le degré d’exigence sont semblables quel que soit le mode d’évaluation. L’inspecteur de l’éducation nationale de la spécialité veille au bon déroulement de l’examen. Évaluation ponctuelle : épreuve écrite Durée : 4 heures coefficient : 3. L’épreuve se déroule obligatoirement en salle de construction.

Chaque candidat dispose dividuel de travail PAGF de travail pouvant recevoir plusieurs dossiers de format A3 et une table à dessin – des moyens multimédias et télématiques s’ils sont prévus ? l’épreuve. Le dossier remis au candidat se décompose en deux parties . un dossier « technique » de l’ouvrage, commun à El 1 et E2, et comprenant : Cl la description de la situation professionnelle de la réalisation , les plans d’ensemble et de détails de l’ouvrage à réaliser , • le descriptif du ou des lots concernés, CC TP…

Un dossier « ressource » spécifique de l’épreuve et comprenant : Cl les fiches techniques relatives aux matériaux, produits et composants ; Cl les règles en vigueur et normes applicables au projet ; D les accès éventuels aux sites Internet d’organismes professionnels et fournisseurs. Après une prise de connaissance du dossier d’environ 30 minutes, le candidat répond aux problématiques posées au travers du dossier « sujet » et produit les réponses et les documents techniques demandés.

Le dossier « technique » est conservé par le centre d’examen ? l’issue de l’épreuve et restitué au candidat lors de l’épreuve E2. Contrôle en cours de formation L’évaluation s’effectue sur la base d’un contrôle en cours de formation à l’occasion de deux situations d’évaluation d’égale pondération organisées dans l’établissement de formation au cours de la dernière année de formation et dans le cadre des ctivités habituelles de formation.

La durée cumulée des situations d’évaluation ne peut être inférieure à la durée de l’unité corres andante, passée sous la forme PAGF OF savoir-faire que de savoirs technologiques associés. Un professionnel, au moins, y est associé. L’absence de ce(s) dernier(s) ne peut en aucun cas invalider le déroulement de l’épreuve. Les documents d’évaluation sont préparés par les formateurs de l’établissement. ? l’issue de cette situation d’évaluation, l’équipe pédagogique de l’établissement de formation constituera, pour chaque candidat, un dossier comprenant ‘ l’ensemble des documents remis pour conduire le travail demandé pendant la situation d’évaluation ; – la description sommaire des moyens matériels mis à sa disposition , – les documents écrits et graphiques produits par le candidat lors de ‘évaluation , la fiche d’évaluation du travail réalisé conclue par la proposition de note établie conjointement par l’équipe pédagogique et le(s) professionnel(s) associé(s).

Une fiche type d’évaluation du travail réalisé, rédigée et mise ? jour par l’inspection générale de rÉducation nationale, est diffusée aux services rectoraux des examens et concours. Cette fiche sera obligatoirement transmise au jury. L’ensemble du dossier décrit ci-dessus, relatif à la situation d’évaluation, sera tenu à la disposition du jury et de [‘autorité rectorale jusqu’? la session suivante.

Le jury pourra éventuellement en exiger l’envoi avant délibération afin de le consulter. Dans ce cas, à la suite d’un examen approfondi, il formulera toutes remarques et observations qu’il jugera utiles et arrêtera la note. Sous-épreuve El 2 / unité U 12 – mathématiques et sciences physiques Coefficient : 2 1 .

Finalités et objectifs de l’épreuve En mathématiques, les finalités et objectifs sont d’apprécier la solidité des connaissances des candidats et leur capacité à les mobiliser dans des situations liées PAGF S connaissances des candidats et leur capacité à les mobiliser dans des situations liées à la profession, – de vérifier leur aptitude au raisonnement et leur capacité ? analyser correctement un problème, à justifier les résultats obtenus et à apprécier leur portée, – d’apprécier leurs qualités dans le domaine de l’expression écrite et de l’exécution de tâches diverses (tracés graphiques, calculs à la main ou sur machine).

En sciences physiques, les finalités et objectifs sont : d’apprécier la solidité des connaissances des candidats et de s’assurer de leur aptitude au raisonnement et à l’analyse correcte d’un problème en rapport avec des activités professionnelles, – de vérifier leur connaissance du matériel scientifique et des conditions de son utilisation, – de vérifier leur capacité à s’informer et à s’exprimer par écrit sur un sujet scientifique. 2. Con tenus Les contenus sont définis en annexe Ila, Unités constitutives du diplôme : unités d’enseignement général Ul 2. 3. Mode d’é valuation Évaluation ponctuelle : épreuve écrite Durée : 2 heures — l’épreuve est notée sur 20 points : 15 points sont attribués aux mathématiques et 5 aux sciences physiques. Le formulaire officlel de mathématiques est intégré au sujet de Les formules de sciences physiques qui sont nécessaires pour répondre aux questions posées mais dont la connaissance n’est pas exigée par le programme sont fournies dans le sujet. L’utilisation des calculatric preuve est autorisée dans PAGF 6 OF situations d’évaluation : – Deux situations d’évaluation, situées respectivement dans la seconde partie et en fin de formation, respectent les points suivants : a) Ces évaluations sont écrites ; chacune est d’une durée de 2 heures et est notée sur 20 points. (b) Les situations comportent des exercices de mathématiques recouvrant une part très large du programme de mathématiques et de sciences physiques.

Le nombre de points affectés à chaque exercice est indiqué aux candidats pour qu’ils puissent gérer leurs travaux. Pour chacune des deux situations d’évaluation, le total des points affectés aux exercices de mathématiques est de 14 points et celui des sciences physiques est de 6 points. Pour ‘évaluation en mathématiques, lorsque les situations ‘appuient sur d’autres disciplines, aucune connaissance relative ? ces disciplines n’est exigible des candidats et toutes les explications et les indications utiles doivent être fournies dans l’énoncé. (c) Il convient d’éviter toute difficulté théorique et toute technicité excessive en mathématiques et en sciences physiques.

La longueur et l’ampleur du sujet doivent permettre à un candidat moyen de traiter le sujet et de le rédiger posément dans le temps imparti. (d) L’utilisation des calculatrices pendant chaque situation d’évaluation est définie par la réglementation en vigueur aux xamens et aux concours relevant de réducation nationale. Pour les exercices de mathématiques, l’usage du formulaire officiel de mathématiques est autorise. (e) On rappellera aux candidats que la clarté des raisonnements et la qualité de la rédaction interviendront dans l’appréciation des copies. – Une situation d’évaluation notée, sur 10 points, ne concerne que les mathématiques. Elle consiste en la réalisation éc 7 OF notée, sur 10 points, ne concerne que les mathématiques.

Elle consiste en la réalisation écrite (individuelle ou en groupe restreint) et la présentation orale individuelle) d’un dossier comportant la mise en œuvre de savoirfaire mathématiques en liaison directe avec la spécialité de chaque baccalauréat professionnel. Ce dossier peut prendre appui sur le travail effectué au cours des périodes de formation en milieu professionnel. Au cours de l’oral dont la durée maximale de 20 minutes, le candidat sera amené à répondre à des questions en liaison avec le contenu mathématique du dossier. La note finale sur 20 proposée au jury pour cette sous-épreuve est obtenue en divisant par 2,5 le total des notes relatives aux trois évaluations.

Sou s-épr euv e E13 / IJni té U13 – tra vau x pra tiq ues de sci enc es phy siq ues Coefficient : 1 Les flnalités et les objectifs de la sous-épreuve sont : – de vérifier l’aptitude des candidats à choisir et à utiliser du matériel scientifique pour la mise en œuvre d’un protocole expérimental fourni, dans le respect des règles de sécurité ; – d’apprécier leurs savoir-faire expérimentaux, l’organisation de leur travail, la valeur des initiatives qu’ils sont amenés ? prendre , – de vérifier leur capacité à rendre compte par oral ou par écrit des travaux réalisés. 2. Contenus iplôme : Unités d’enseignement général Ul 3. 3. Mode d’évaluation Évaluation ponctuelle : épreuve rati ue Durée : 45 minutes. matériel que le candidat sera amené à utiliser est celui fixé par la note de service no 96-070 du 8 mars 1996 ( B OE N no 12 du 21 mars 1996). Les candidats formés dans l’enseignement public ou dans l’enseignement privé sous contrat passent ‘évaluation dans leur établissement. Des mesures particulières d’accueil sont prises pour les autres candidats. Ces derniers seront affectés dans les établissements par le recteur.

L’évaluation est assurée par des rofesseurs de la discipline exerçant de préférence dans l’établissement. Le chef de centre s’assure qu’un professeur n’évalue pas ses propres élèves. Les sujets sont élaborés au niveau académique, interacadémique ou national. Le recteur arrête annuellement les sujets proposés aux établissements, fixe le nombre de sujets qui seront mis en place dans chaque établissement et le calendrier de l’évaluation expérimentale de sciences physiques en cohérence avec le calendrier de l’examen établi au plan national. Chaque établissement met en place le nombre de sujets qui lui a ?té fixé et qu’il choisit dans l’ensemble des sujets proposés.

Le procès-verbal du déroulement de l’évaluation, les travaux remis par les candidats et les grilles d’évaluation remplies par les professeurs sont transmis au jury. L’inspecteur de l’Éducation nationale chargé des sciences physiques s’assure que les conditions nécessaires au bon déroulement sont bien remplies. Le contrôle en cours de formation repose sur deux situations d’évaluation qui ont pour su art une activité expérimentale. La durée de chacune est vois- . Elles sont mises en PAGF q OF dans la seconde partie de la formation. Lors de chaque situation expérimentale, le candidat est évalué ? partir d’une ou de plusieurs expériences choisies dans les champs de la physique et de la chimie définis par l’unité U 13 (annexe I du référentiel de certification). évaluation porte nécessairement sur les savoir-faire expérimentaux du candidat observés durant la ou les manipulations qu’il réalise et, suivant la nature du sujet, sur la valeur des mesures réalisées et sur leur exploitation. Lors de l’évaluation, il est demandé au candidat – d’utiliser correctement le matériel mis à sa disposition et dont la iste est fixée par note de service no 96-070 du 8 mars 1996 (B OE N no 12 du 21 mars 1996) ; – de mettre en œuvre un protocole expérimental ; – de rendre compte par écrit des résultats des travaux réalisés. En pratique, le candidat porte sur une fiche qu’il complète en cours de manipulation les résultats de ses observations, de ces mesures et, le cas échéant, de leur exploitation.

L’évaluateur élabore un guide d’observation qui lui permet d’évaluer les savoirfaire expérimentaux du candidat lors de ses manipu ations. Chaque situation est notée sur 20 points ; 13 points au moins ont attribués aux savoir-faire expérimentaux et à la valeur des mesures. Les deux situations d’évaluation doivent porter sur des champs différents de la physique et de la chimie. La note sur 20 attribuée au candidat pour l’unité est la moyenne, arrondie au demi-point, des deux notes sur 20 obtenues lors des deux situations d’évaluation. Au moins une des épreuves prévues en contrôle en cours de formation doit être passée en centre de formation. Lorsqu’il existe une alternative entre évaluation organisée en entreprise ou en établissement de formation, le recte