Biographie et analyse « Discours des misères de ce temps, à la Reine mère du Roi », Pierre de Ronsard

Biographie et analyse « Discours des misères de ce temps, à la Reine mère du Roi », Pierre de Ronsard

Pierre de Ronsard Biographie : Pierre de Ronsard est né le 11 septembre 1 524 au Château de la Poissonnière en Vendômois, désormais département de Loir- et-Cher, et mort le 27 décembre 1585 en Touraine à l’âge de 61 ans. Issu d’une famille de chevaliers, il apprend le latin et accede à la cour en tant que page du dauphin François jusqu’en 1536. Lorsque Ronsard tombe malade, il étudie et lit suite à une Swip next page énorme perte d’audit robe et se fait tonsur en OF4 Plus tard, avec l’aide Bellay, il créée la Brig but d’enrichir la lang d’une carrière de êque du Mans. s que Joachim Du iade, ayant pour ser la poésie italienne de Pétrarque ou Dante. Avec le succès de la Pléiade, Ronsard publie Odes en 1 550 ainsi que Amours de Cassandre qui déplaisent à la cour mais accentuent sa popularité et prouvent un talent certain pour la poésie. Néanmoins en 1554 il est soutenu par le roi Henri II puis, par son successeur Charles IX, de là, Ronsard commence la rédaction des Discours. Lors des guerres de religions, il prend parti pour la reli Sv. lle to Wew next page religion catholique et

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
le roi, et écrit Discours des misères de ce emps. Il s’éloigne un peu de la cour mais lors du règne d’Henri Ill, il y est convié de nouveau pour goûter à la philosophie avec d’autres intellectuels. Il a fini sa vie dans son prieuré de Saint- Cosme offert par Charles IX. Ronsard était connu pour son œuvre autant amoureuse que politique et pour sa vive participation dans la vie de la Cour. ntroduction poème : Ce discours est adressé à Catherine de Médicis, reine mère des rois François Il, Charles IX et Henri Ill.

Dans ce discours, Ronsard prend parti pendant les guerres de religions du côté catholique ené par Calvin et dénonce le protestantisme, lui, mené par Luther. Cet extrait du discours, très bien construit en alexandrins, nous montre pourtant l’intolérance envers les protestants, et en écrivant ce discours à la reine, Ronsard écrit également au peuple et tente ainsi d’entraîner un mouvement de révolte plus fort contre Luther. Dans ce court extrait de 12 vers, le poète, incite clairement Catherine de Médicis à rediriger le peuple français sur le bon chemin, vers le catholicisme.

Il compare le protestantisme à une mer houleuse qui engendrerait le naufrage de la France. Discours des misere 2 protestantisme à une mer houleuse qui engendrerait le naufrage de la France. Discours des misères de ce temps, à la Reine mère du Roi Las ! Madame, en ce temps que le cruel orage Menace les Français d’un si piteux naufrage, Que la grêle et la pluie et la fureur des cieux Ont irrité la mer des vents séditieux, Et que rastre jumeau ne daigne plus reluire, Prenez le gouvernail de ce pauvre navire, Et malgré la tempête et le cruel effort De la mer et des vents, conduisez-le à bon port.

La France à jointes mains vous en prie et reprie, Las qui sera bientôt et proie et moquerie Des princes étrangers, s’il ne vous plait en bref Par votre autorité apaiser ce méchef. France, français Respect à la reine mère, adressé ? Désignation de la guerre des religions, métaphore Champ lexical de la mer I) Un discours patriotique Ronsard se sent très concerné par cette guerre et s’engage ainsi ? ouvrir les yeux à la Reine Mère.

Il vouvoie donc la destinataire et use de formules qui pourraient la flatter telles que « Madame » au vers 1 et « votre autorité » vers 12. Il lui confie en quelque sorte la France en la suppliant de reprendre « le gouvernail » vers 6. La France est ici un navire submergé d’idées inconcevables qu’il faut 3 gouvernail » vers 6. La France est ici un navire submergé d’idées inconcevables qu’il faut reprendre en main au plus vite. pour accompagner cette requête Ronsard écrit en alexandrins, le vers noble par excellence.

Il) Une image plutôt houleuse Ici est utilisé le champ lexical métaphorique du milieu marin pour désigner le conflit religieux. Le mot « méchef » vers 12, (accident malheur mésaventure) montre bien que c’est un accident, une chose redoutée pour l’avenir du pays. Les rimes sont plates pour que l’on ne s’attarde pas dessus ais bel et bien sur les mots, comme au vers 3 avec cette accumulation « la grêle et la pluie et la fureur des cieux » qui sont trois groupes verbaux représentant un déséquilibre certain.

CONCLUSION : Dans ce court extrait du Discours à la reine mère du Roi, Ronsard s’attarde exclusivement sur les mots car en plus d’un discours destiné à la Reine, il est lu par le peuple qui, pour le peu est instruit. L’auteur s’attarde plus sur les mots qui pourraient faire changer d’avis plus d’un sur leur choix de religion et motiver simplement Catherine de Médicis à recadrer la France vers une France catholique 4