Bio

Bio

EMILE ZOLA (1840-1902) Emile-Edouard-Charles-Anthoine Zola naît à Paris le 2 avril 1840. Sa mère est française et son père, François Zola, vénitien et ingénieur meurt quand Émile n’a que 7 ans. Il passe sa jeunesse à Ax-en-provence, ville qu’il évoque dans son œuvre sous le nom de Plassans. Boursier au lycée d’Aix-en-Provence, Émile a pour camarade Paul Cézanne, le futur peintre. A 18 ans, il s’inscrit au lycée Saint-Louis, mais il échoue deux fois au baccalauréat à cause du français.

En 1866, il devient journaliste. II mène cette année-là sa première grande campagne naturaliste en défendant un peintre dont les Sni* to View nextggge toiles sont refusées a En 1867, il publie son cm or fi  » roman dans lequel i mouvement littéraire En 1898, à l’âge de 5 Thérèse Raquin u naturalisme, un r de file. ent de la République Félix Faure, son  » J’accuse  » sur l’affaire Dreyfus, publié dans le journal l’Aurore. Il dénonce les lacunes d’un procès où un juif est injustement accusé d’espionnage.

Il est condamné à un an de prison par l’État-Majar et il s’exile onze mois à Londres. Il n’est considéré à nouveau comme citoyen que lorsque Dreyfus est innocenté. Grâce à Zola, la Cour de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Cassation renvoie Dreyfus devant le Conseil de guerre, le 3 juin 1899 et en 1904, il est innoce Swipe to View next page innocenté et réintégré dans l’armée. Hélas, Zola n’y participera pas car le 29 septembre 1902, Émile Zola est mort, asphyxié par les émanations de gaz carboniques de sa cheminée.

En 1908, ses cendres sont transférées au panthéon près de celles de Victor Hugo. 1877 L’Assommoir, roman 1880 Nana, roman 1885 Germinal, roman 1898 J’accuse, article JEAN-JACQUES ROUSSEAU (1712-1778) Jean-Jacques Rousseau est né à Genève en juin 1712. Sa mère meurt lorsqu’il naît il est donc élevé par son père, puis par un asteur genevois, jusqu’à ce qu’il soit recueilli par M de Warens à Annecy (Rousseau a alors seize ans). Il a d’abord été laquais chez un comte, puis musicien et secrétaire d’ambassade ? Venise.

Il s’installe à Paris en 1742. Là, il présente une méthode de notation musicale qu’il a inventée, sans succès. Il fréquente le milieu littéraire et rencontre notamment Diderot, Condillac, Grimm, d’Alembert avec qui il se lie. Rousseau rédige des articles de musique pour FEncvclo également, il rencontre retire à Montmorency. En 1761, il publie La Nouvelle Héloi±e, un roman épistolaire puis, en 1762, Du Contrat social et Émile. Cette même année, le Parlement condamne Émile pour ses idées rellgieuses. Rousseau s’enfuit alors en Suisse.

Ses ouvrages sont brûlés publiquement. Il commence la rédaction de ses Confessions en 1765 et rentre à paris en 1770, après avoir séjourné à Londres. Rousseau écrit les Rêveries du promeneur solitaire. Rousseau meurt à Ermenonville en juillet 1778. Ses cendres sont transférées au Panthéon en 1794. Discours sur les sciences et les arts (1750) Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes (1755) Discours sur l’économie politique (1755) julie ou la Nouvelle Héloïse (roman, 1761)

Du contrat social (1762) L’Emile ou De l’éducation (1762) Lettres écrites de la montagne (1764) Les Confessions (1665-1770, publié en 1 782) pygmalion (1770) Rousseau, juge de Jean-Jacques ou Dialogues (1772-1776 publié en 1780) Les Rêveries du promeneur solitaire (1776-1778, publié en 1782) EMMANUEL KANT (1724-1804) Kant est un philosophe all r notamment de Critique l’astronomie, qui admettent donc une science possible de la nature.

Il devient professeur en 1746. Parallèlement à son métier, il rédige un premier ouvrage, Critique de la raison pure, qui sera suivi, en 1970, par Critique de la raison pratique et Critique e la faculté de juger. On dit que les deux grandes questions que posent les livres de Kant et sa philosophie sont « que puis- je savoir ? » et « que dois-je faire ? » : elles représentent la philosophie théorique et la philosophie pratique.

Emmanuel Kant est mort en 1804, dans sa ville natale de Kônigsberg. Fondements de la métaphysique des mœurs (1785) Idée d’une histoire universelle au point de vue cosmopolitique (1784) La religion dans les limites de la raison (1794) JEAN DE LA FONTAINE (1921-1694) Jean de La Fontaine est un poète français né à Château-Thierry en 1621 et mort à Paris en 1694. Il est surtout connu pour être l’auteur de ses très célèbres Fables.

Sa biographie nous enseigne que destiné au départ à faire une carrière religieuse, il abandonne cette voie et devient finalement avocat au parlement de pans. Il fréquente alors un cercle de jeunes poètes de la capitale : les Chevaliers de la Table Ronde. En 1652, à l’âge de 31 ans, il devient maître des Eaux et Forêts du duché de Château-Thierry. Sa vie connaît un nouveau tournant en 1658, quand il entre au service du Surintendant Fouquet. Mais ce dernier est bientôt arrêté sur ordre de Louis XIV, jaloux de sa puissance. PAGF