Bel-Ami

Bel-Ami

Personnages Georges Duroy: Beau, moustache, sans le sous, grand, blond, sait charmer les femmes, déserteur, employé aux bureaux de chemin de fer du Nord, n’a pas eu son bac, habite un immeuble insalubre et vieux ? côté de la gare, Charles Forestier : Gros jeune homme, 27 ans, ex-soldat, souffre d’une bronchite, journaliste rédacteur politique à La Vie Française, à accès aux salles de spectacles sans payer Son père et sa mère sont morts quand il était jeune Jacques Rival Maigre, 30-40 ans, ch fameux chroniqueur des potins Norbert de Varenne : Petit, long cheveux, a OF Swipetaviewn htp g roulée, insolent, oup d’argent pour ète, chroniqueur fantaisiste, n’a pas de sympathie envers les débutants, monologue sur la mort Père Walter : Patron du journal La Vie Française, homme d’affaires, juif, lutte pour chaque économie qu’il peut réaliser Virginie Walter hésite jamais à dire quelque chose, calme, gracieuse, un peu grasse, encore belle (40 ans), coquette, modérée, raisonnable, Claire-Madelelne Forestier : Blonde, belle, taille souple, yeux gris, lèvres garnies, séduisante, duo gentillesse/maligne Clotilde de Marelle : Brune, petite, n’est pas appréciée de son mari car elle a un style plus bohème M. de Marelle : amadouer par Duroy

Compte de Vaudrec (Paul-Emile-Cyprien-Gontran)

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
: Ami intime de la famille des Forestiers, figure sévère, cheveux gris, âgé Il avait marié et dotée Madeline Rachel : Prostituée aux Folies-Bergères, bien menue M. Perthuis . Gros homme rouge, chef du chemin de fer du Nord, employeur de Duroy Saint-Potin De son vrai nom Thomas, petit, pale, gras, chauve, myope, n’interview pas vraiment les gens mais transforme des textes déj? écrits M. Privas Marchand de papier (distribue le journal) M. Boisrenard : Secrétaire de la rédaction (avant de se faire prendre la place par Duroy), vieux, correcte, ponctuel, méticuleux, il a pratiqué son étier pendant 30 ans Repris les Échos après que Duroy fut monté M.

Firmin • Député, rédacteur anonyme de la Vie Française M. Laroche-Mathieu : Député, rédacteur anonyme de la Vie Française, autorité spéciale (grande influence sur la Chambre), ministre des affaires Moustache, belle éloquence, bien coiffé, un peu gras, jeune Vicomtesse de Percemur : Grosse dame, coiffée avec prétention, signe sous le nom de «patte blanche» La baronne de Livar Elle signe sous le nom de «Domino rose», 60 ans, Louis Langremont : Chroniqueur dans l’écho de La Plume, attaque Duroy sur une ffaire d’une dame qui s’est chicanée avec un boucher Petit homme, ventru, cha lunettes 3 ventru, vigoureux, buveur, propriétaire d’un café Mme.

Duroy (mère) Grande, sèche, voûtée, triste, Suzanne Walter : Cadette de la famille, blonde, petite, fine, mince taille, poitrine, yeux bleus-gris, peau blanche et lisse, cheveux frisés, Rose Walter : Ainée, laide, plate, insignifiante, passe inaperçue, Maitre Lamaneur : Notaire (testament de Vaudrec) PREMIÈRE PARTIE CHAPITRE I Duroy n’est pas content de sa situation financière ni de son style de vie Il rencontre par hasard Forestier, un ex-soldat, qui lui offre 2 Louis our s’acheter un habit neuf (RV chez lui) I se paye une partie de plaisir avec une prostituée, Rachel, aux Folie* Bergères CHAPITRE 2 Avant d’arriver chez Forestier, Duroy s’admire longuement devant les miroirs Tout inspire le luxe chez Forestier, alors qu’il sent l’envie d’en posséder autant Lors de la soirée entre rédacteurs de la VIe Française, Duroy se sent à part, complexé par ses manières Il participe à la conversation en racontant ses aventures en Algérie, ce qui attire le regard du père Walter Walter lui offrit donc un poste au sein de la Vie Française Duroy, très à l’aise dans ce nouveau milieu, causait déjà avec

Mme Walter et Mme de Marelle CHAPITRE 3 Aucune inspiration ne lui vient quant à la rédaction de la série fantaisiste sur l’Algérie Retour sur sa vie de jeune homme son échec à l’école et son désir de sen’ir son pays et p d’argent 30F 13 l’aide aux Forestiers pour son texte. Ce sera Mme Forestier qui lui dictera son texte Dans la salle d’attente du journal, il n’a pu rentrer que grâce ? Forestier Ambiance d’une salle de travail (p. 68) – les journalistes font semblant d’être occupés et ne travaillent pas CHAPITRE 4 Fier de «son» article, il faisait de la promotion partout où il allait Duroy annonça sa démission au chemin de fer our la deuxième partie de son texte, n’ayant toujours pas de l’inspiration, se rendit chez Forestier, mais celui-ci refusa de l’aider Critique du journalisme – se faire payer d’avance (p. 83) Duroy manipule les prostituées (p. 5) Son second article n’a pas été publié, faute de ne pas avoir été ? la hauteur Au fur du temps, il a réussi à gagner plus d’argent mais il n’a jamais un sous en poche, car il dépense trop CHAPITRE 5 Son succès n’était pas à la hauteur de ses attentes : il n’était plus invité à diner chez les Forestiers Il décide de se rendre chez Mme de Marelle (sa maison est mal ntretenue), ensembles, ils parlaient de tout et de rien avec une familiarité éblouissante. Duroy éprouve un désir ardent pour cette femme Laurine et Duroy Samusent beaucoup ensembles, comme deux enfants (p. 93) Mme de Marelle organise une fête au restaurant, Duroy est invité Pendant la soirée, divers suets sont abordés, dont l’amour.

En revenant, Duroy a accompagné Mme de Marelle et ra embrassée Le lendemain, ils se sont revus, et après avoir convenu pour un RV chez Duroy, Laurine entre dans la pièce en baptisant Duroy : Bel-Aml Après plusi 4 3 convenu pour un RV chez Duroy, Laurine entre dans la pièce en aptisant Duroy : Bel-Ami Après plusieurs rencontres, les locataires de l’immeuble ont commencé à se fâcher, alors Duroy et Marelle ont dû trouver une autre solution pour se voir : Clotilde a loué une chambre d’hôtel rue Constantinople à ses frais pour 3 mois Ses innombrables escapades avec Clotilde le laissaient sans le sous. Il lui avoua sa misère et elle lui prêta de Hargent Il compte toutes les dépenses faites dans une journée Aux Folies-Bergères, Rachel est venue saluer Duroy.

Ce dernier, ne voulant lever les soupçons ne lui a pas accordé d’attention et elle s’est vite moquée de lui Au retour, en calèche, Clotilde est descendue furieuse et est partie CHAPITRE 6 Duroy est en quête d’argent, et en emprunta chez plusieurs de ses amis Même Rachel lui tournait le dos. Cependant, une envie d’aimer le perturbait Étant tanné de faire des tâches au journal qui rendait son existence pénible et après une brève insulte de Forestier, Duroy décide de se venger Madeleine lui fait comprend que jamais ils ne seront amants Madeleine pousse Duroy à faire des avances à Mme Walter Il s’en alla ainsi chez Mme Walter, un samedi, alors que plusieurs Académiciennes étaient réunies et discutaient de divers sujets

Une semaine plus tard, il a été nommé chef des Echos, un poste fort important dans la diffusion de nouvelles qui doit plaire aux gens, toutes catégories confondues Il n’a toujours pas remboursé madame de Marelle, car il y voit toujours un inconvénient budgétaire n’a toujours pas remboursé madame de Marelle, car il y voit Il pensa à s’acheter un nouvel appartement, écrire à ses parents, un flashback apparu : ses parents qui vivent de façon bien modeste dans leur petit trou en Normandie À la soirée mondaine organisée par les Walter, toutes les personnalités importantes s’y trouvaient La santé de Forestier s’aggrave de plus en plus, le rendant maigre Il était stressé à ridée de revoir Clotilde, craignant une répulsion instantanée En partant de cette soirée, Duroy et Norbert de Varenne discutèrent : ce dernier lui avoua sa crainte de la mort, son désespoir, l’angoisse de vivre toute sa vie seul En se promenant dans paris, il observe les riches se promenant et se demande bien comment ils ont pu avoir autant d’argent Comme Clotilde l’avait imploré de venir rencontrer son mari, Duroy s’y était rendu.

L’état de santé de Charles s’était encore aggravé, alors lui et sa femme partent à Cannes CHAPITRE 7 Après le départ de Forestier, Duroy avait des responsabilités plus importantes au sein du journal. Un autre journal, La Plume, l’attaquait (de façon anonyme — Louis Langremont) et Duroy n’hésita pas de répliquer La guerre est déclarée : Duroy et Langremont doivent se battre au bois de Vésinet 0 Rival s’est occupé d’arranger l’affaire Personne n’a été blessé, alors un procès-verbal a été écrit et Inscrit dans l’échos I décida de louer l’appartement de leurs ébats amoureux pour y habiter CHAPITRE 8 Son duel lui accorda plus d’importance au sein du jou 6 3 ébats amoureux pour y habiter

Son duel lui accorda plus d’importance au sein du journal Duroy conversait avec le mari de Clotilde, qui l’apprécie particulièrement, surtout en parlant d’agriculture Madeleine a envoyé une lettre à Duroy pour venir assister au chevet du lit de son mari Ils sont allés diner, puis fait un tour en voiture, mais une terrible toux le rattrapa. Pour quelques instants, Forestier croyait sincèrement s’en sortir Pendant que le prêtre était en train de confesser Forester, Duroy et Madeleine sont partis dans le jardin discuter Forestier se dirige vers l’agonie, Finstant ultime de sa vie, il est agité et refuse de manger Forestier meurt, Duroy l’a vu Duroy pense et en pensant se demande bien pourquoi n’essayerait-il pas sa chance avec Madeleine. Il essaya de l’aborder (juste à côté du cadavre de Forestier!! La réponse de Madeleine fut claire : elle ne dit ni oui ni non, par contre elle estime que dans un mariage elle est l’alliée de l’homme et non la soumise, elle est libre de ses actes Duroy parti à pari, en train, après avoir enterré Forestier DEUXIÈME PARTIE Duroy se pratique à être un bon mari avec Clotilde Madeleine était d’accord pour le mariage, et leur relation devin discrète jusqu’à l’annonce officielle Ils se chargent d’annoncer la nouvelle aux autres, et ils ont décidé de se marier le 10 mai Elle désire rencontrer ses parents même s’ils sont de petits paysans et elle veut avoir un nom plus riche et noble : madame du Roy de Cantel Il avertit Mme de Marelle de so veut avoir un nom plus riche et noble : madame du Roy de Cantel Il avertit Mme de Marelle de son union avec Madeleine : elle était bouleversée mais sans plus. Les autres l’avaient soit deviné soit anticipé. Le 10, ils partirent chez les parents de Duroy, leur mariage ayant eu lieu en secret.

Dans le train, elle repoussa les avances de son mari (!? ) La mère de Duroy n’en croyait pas ses yeux en voyant son fils et elle était un peu hostile vis-à-vis Madeleine : ce n’était pas la fermière qu’elle s’était imaginée pour son fils Ils habitaient un petit village, une maison sans dessus-dessous, servis des plats aléatoirement, le père faisait des blagues sans retenue Madeleine était déçue elle aussi de ces pauvres paysans, elle les avait imaginés plus littéraires Is partiraient dès le lendemain, Madeleine ne pouvant rester une seconde de plus dans cette atmosphère Ce jour-là, Du Roy rentrait à la maison, et il fut surpris de voir que sa femme attendait M. Vaudrec.

Vers la fin de la soirée, ils sont devenus amis Ensemble, sa femme et lui écrivent des nouvelles qui font jaser Duroy devenait de plus en plus influent, surtout dans le milieu politique et au sein du journal Le député Laroche-Mathieu est en pleine campagne, aldée de Duroy il espère gagner les élections et devenir ministre Plusieurs de moquent des articles de du Roy qui ressemblent étrangement à ceux de Forestier, tellement que du Roy observait tous les détails qui lui avaient échappé jusqu à présent à propos de forestier Peu à peu, Duroy commençait à se m B3 qui lui avaient échappé jusqu à présent à propos de forestier eu à peu, Duroy commençait à se moquer de Charles, riant de lui, sans pudeur et sans retenue Il essaya de savoir si elle avait déjà trompé son ex, et une furie soudaine de jalousie s’empara de lu- Son attitude change, il est plus glacial, se dit que les femmes ne servent à rien À bout de force, Duroy demande à Boisrenard de se charger d’avertir les autres qu’il giflerait le premier qui l’appellera La rencontre avec CIO chez les Duroy éveilla un certain désir chez Duroy Mme Walter apprécie beaucoup Duroy Il passa rendre visite à CIO, Laurine était réservée cette fois, et CIO vait gardé l’appartement rue Constantinople et ils se reverront demain 😉 Madeleine ne vient pas à la fête organisée par Rival, alors Duroy s’en chargea pour conduire Mme Walter et ses deux filles. Pour la première fois, il considéra Mme Walter sous un autre angle, l’angle du désir Dans le sous-sol de Rival, dans sa chambre à armes, se déroule la fête.

Mme Walter semble vouloir se rapprocher de Duroy Les gens étaient si excités qu’ils ont commencé à se bagarrer Pendant qu’il s’amusait, sa femme travaillait Duroy est allé séduire Mme Walter, se donne avec Clotilde et evient à la maison avec Madeleine Duroy exagérait son amour pour Mme Walter (fake) et il essayait de la résigner, de la faire avouer Dans l’église (lieu de rencontre avec madame Walter) : elle lui avoue qu’elle l’aime aussi mais elle est très affolée et insécure, elle a peur Critique lui avoue qu’elle l’aime aussi mais elle est très affolée et insécure, Critique de l’église : l’heure du confessionnal Après s’être confessée, Mme. Walter l’a rejeté, alors il est allé à la VIe Française Même Walter et Rival l’appelle Bel-Aml Critique Journalisme : Duroy a pris son premier article et l’ayant odifié, le rendit à son supérieur qui le trouva excellent Il a emmené Mme Walter à rue Constantinople, et lui promit d’être sage mais dès qu’ils furent rentrés, il sauta sur elle. Les disputes politiques (Tunisie vs. Maroc) ont fait de la Vie Française un journal clé que tout le monde respecte et lit.

Le salon de Madeleine est devenu important, accueillant des membres influents Du Roy déteste l’autorité de Laroche-Mathieu et devient même verbalement agressif C’est en fait Laroche-Mathieu qui fait la fortune de la famille Il continue de se voir avec Clotilde (2fois/semaine) dans l’appartement de la rue Constantinople Mme. Walter est beaucoup trop affectueuse, l’aime à la folie d’un amour d’adolescente, mais Du Roy n’aime pas ces enfantillages I apprécie beaucoup plus la compagnie de sa fille, Suzanne Son amour pour Clotilde a grandi, ils ont passé un été fabuleux (et sa femme? ) Lors du RN/ de Duroy et Virginie au même appartement où il a RV avec Clotilde, Mme Walter lui dit qu’elle sait comment il pourrait gagner 70 000 francs (surpris une conversation de son mari avec Laroche-Mathieu) Clotilde a trouvé les cheveux enroulés par Virginie sur ses boutons, et s’en aperçu qu’ils n’appartenaient 0 3