ARTICLE SUR LA BONNE GOUVERNANCE ET SON Hellip

ARTICLE SUR LA BONNE GOUVERNANCE ET SON Hellip

ARTICLE SUR LA BONNE GOUVERNANCE ET SON ASSOCIATION AUX TICS Auteur : Boubacar Ndaw TALL La bonne gouvenance • une question d’ethique En général, la gouver fait partie du langage de Platon et d’Aristot ou en latin a été utili hommes. Cependant, e la kube eau concept car il s sciences politiques s gubernare grec gouverner des s les années 80 lorsque catalysé le débat sur les questions de développement.

Aujourd’hui, la gouvernance est définie comme l’exercice de l’autorité politique, économique et administrative pour gérer les affaires d’un pays à tous les niveaux; Il comprend les mecanismes ar lesquels les citoyens et les groupes articulent leurs intérêts, de répondre à leurs obligations et à exercer leurs droits juridiques auxquels ils ont recours pour résoudre leurs différends.

La bonne gouvernance est perçue au travail lorsque le gouvernement gère et distribue les ressources d’un pays équitablement fondés sur les principes de base suivants: la particlpation, prlmauté du droit, transparence, consensus orienté, l’équité, l’inclusion, et l’efficacité. connexes suivent des processus de décision; et l’information est disponible gratuitement et directement accessible par tous les ntéressés.

La transparence dot aller au-delà tout simplement la fourniture d’informations pertinentes; acteurs étatiques doivent servir de dénonciateurs, et stimuler l’engagement agressif avec tous

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
les parties prenante du gouvernement. Un autre défi est que les informations mises à disposition ne peut pas être dans un format qui est facilement comprise par la plupart des citoyens en raison de leur niveau variable de compréhension. Plus important encore s’assurer que cette information est rendue disponible ne garantit pas automatlquement la transparence. Les T. I.

C : un outil clé de la bonne gouvernance Avec l’apparition des technologies de l’information et de la communication toute personne peut désormais avoir accès a n’importe quel information. La question qui est ici nécesssaire a notre réflexion serait de savoir: comment les technologies de l’information et de la communication peuvent-elle améliorer la bonne gouvernance? pour répondre a cette question nous allons discuter les nouvelles tendances que sont les notion de e-gouvernance qui englobe: l’E-administration, l’ E-démocratie comme typtique de la bonne gouvernance.

L’E-gouvernance est l’utilisation des ordinateurs comme support aux activités du gouvernement, comme un moyen d’impliquer les citoyens dans le fonctionnement de l’État et lu PAG » OF d gouvernement, comme un moyen d’impliquer les citoyens dans le fonctionnement de l’État et lui permettre d’accéder aux services gouvernementaux par Internet. Ce est pour faciliter un processus utillsant les TIC pour changer les modes d’interaction entre le gouvernement et les citoyens et d’améliorer la qualité globale de la prise de décision et la participation.

En général, e gouvernance epose sur les principes suivants: – La technologie permet mais ne résout pas. Afin de maximiser le potentiel des TIC devrait être intégrée avec des instruments traditionnels « hors l’gne » pour l’accès à l’information, la consultation et la participation du public au processus décisionnel. – La mise à disposition d’informations importantes en ligne est une condition essentielle de la participation citoyenne, mais la quantité ne est pas nécessairement synonyme de qualité. Promotion agressive et de modération efficace affectent l’efficacité des consultations en ligne.

En fait, l’e-gouvernance n’ est pas simplement l’adaptation des processus démocratiques dans l’ère des TIC, ni 24/24 opération d’accès numérique à l’information. Techniquement, e-gouvernance implique De plus, le traitement numérique des données locales (back office), des liens virtuels entre les servlces secteur public (middle office) et les services Internet (front office) par lesquels les citoyens et les entreprises peuvent accéder à des informations et effectuer des opérations citoyens et les entreprises peuvent accéder à des informations et effectuer des opérations administratives.

L’IIe Maurice est onsidere comme le meilleur en afrique en matiere de E- l’ E-administration est d’améliorer la performance, la cohérence, la transparence et de la compétence nationale de l’administration publique par l’informatisation de tous les sewices administratifs tant au niveau central et décentralisé.

E-gouvernement vise spécifiquement à: – Modernisation de l’administration à la fois organisationnelle et en termes de procédures et de mécanismes d’échange d’informations (gestion des ressources humaines, la gestion de base de données, Promouvoir l’accès à l’information pour les citoyens sur leurs roits et devoirs dans différents domains la santé, l’éducation, l’assainissement et d’autres prestations de services publics de base afin d’inclure la lutte contre la corruption – Assurer la transparence de l’information, les décisions et les actions de l’Etat et des collectivités erritorial Nous pouvons citer l’exemple du Senegal avec L’Agence de « Informatique de l’Etat (ADIE) et la réglementation Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) qui ont été mis en place pour être les principaux moteurs de la transition vers l’e-gouvernement et e-citoyen. Figure 2 . E-Administration