APPROCHE DE LA NOTION DE POESIE

APPROCHE DE LA NOTION DE POESIE

APPROCHE DE LA NOTION DE POÉSIE Ce que n’est pas la poésie N’est pas forcément poésie ce qui est en vers. Ne pas confondre poésie et versification. N’est pas forcément poésie tout ce qui est expression plus ou moins mélancolique d’une sentimentalité plus ou moins vague. l. A la recherche d’une définition de la poésie A. Peut-on définir la « On ne sait pas en q poésie » – Pascal pour certains, on ne u’est l’objet de la la désigne Le plaisir, dit poétique, peut-il attester l’existence de poésie dans un texte ? Non, car pour chaque lecteur, la définition de la poésie arie avec les étapes de son apprentissage.

B. Sens donné par les dictionnaires Poétique : *Larousse : ce dit d’une chose qui porte à rêver, qui élève rame. On parlera d’une vision poétique de la vie, qui doit s’entendre par opposition à réaliste. *Robert : emprunt de poésie. « Une prose poétique, musicale, sans rythme et sans rimes, assez souple et assez heurté pour s’adapter au mouvement lyrique de l’âme. » – Baudelaire, qui émeut par la beauté, le charme, la délicatesse. et des sentiments C. D’où vient la poésie ? La poésie est-elle dans les choses ? Y

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
a-t-il des choses plus poétiques que d’autres ?

Un paysage, des couchers de soleil… Il suffirait d’un cœur et d’un regard bien disposés pour la découvrir dans les choses de prime abord prosaïque. . La poésie est-elle dans les êtres ? Le poète est-il celui qui sait faire vibrer certaines cordes ? Par exemple la sensibilité. Selon Jacques Bourin, « la poésie, c’est la traduction anoblie de nos émotions, de nos rêves, de nos peines, de nos désirs. Tout est matière à poésie. » L’imagination. Picasso parle d’un « œil intérieur de l’imaginaire » et l’une des rmssions du poète serait d’explorer les zones obscures u inconnues de l’âme humaine.

L’ingénuité. un poète est un homme qui garde toujours le don de s’étonner. Le poète serait donc celui qui a su préserver en lui l’esprit d’enfance. La soif d’absolu. Le poète sait toucher aussi la corde invisible du besoin de perfection. Il sait nous faire tendre vers ce qu’il y a sans doute de plus humain, le désir de connaitre, de créer, d’être au delà de nos limites physiques et temporelles. La poésie témoigne d’un besoin d’absolu qui habite l’homme. Les poètes ont souvent rêvé d’un au-delà, à coloration souvent platonicienne dont le oème serait le sesame. 2.

La poésie est-elle dans le re ard orté sur les êtres et les choses ? PAG » OF d est indifférente et seul compte le regard porté sur les êtres et les choses et la transmutation opérée par l’artiste. Pour Jean Cocteau, « mettez un lieu commun en place, nettoyez- le, frottez-le, éclairez-le de telle sorte qu’il frappe avec sa jeunesse et avec la même fraicheur le même jet qu’il avait à sa source, vous ferez œuvre de poète. » 3. La poésie est-elle dans les mots ? Les grecs distinguaient logos, langue de la logique et du rationnel et ôdé, langue du chant et du charme. Sens littéraire du mot poésie .

La poésie est l’art d’évoquer et de suggérer les sensations, les impressions, les émotions par un emploi particulier de la langue utilisant les sonorités, les les harmonies des mots et des phrases, les images… Doit-on alors assimiler poésie et langage poétique ? Pour le poète Paul Valery, la poésie est « un art particulier fondé sur le langage « une hésitation prolongée entre le son et le sens. » Il écrit aussi : « la poésie est l’ambition d’un discours qui soit chargé de plus de sens et mêlé de plus de musique que le angage ordinaire n’en porte et ne peut en porter. ? Il. Evolution de la conception de la poésie A. De la tradition à la modernité La pléiade Le classicisme L’aventure romantique La poésie est comme un cri chez les romantique, le trop plein de l’âme et du moi. L’aventure de la fin du XIXe siècle L’aventure surréaliste poésie est la réalité vue, perçue, souvent interprétée parfois même recréée par la sensibilité et l’imagination de l’être humain et exprimée de manière à produire sur le lecteur ou Vauditeur un effet de charme, d’envoutement, et à l’entrainer le plus souvent ans le domaine du rêve.

La poésie est une projection de l’être intérieur d’un homme sur le monde réel, de toute la subjectivité du poète sur l’objectivité du monde. La création poétique permet à l’homme de voir, de revoir le monde à sa façon, de se créer un monde. La poésie consiste aussi en une mise en forme étrange du langage, un emploi partlculier de la langue qui essaie de nous faire pénetrer dans un monde étrange, c’est à dire étranger au monde habituel, de nous faire aller au delà du réel, de nous faire dépasser le monde immédiatement perceptible par les sens et de ous faire atteindre un absolu, un au delà.

Conclusion Conclusion, la poésie est à la fois un art et une recherche. Depuis le XIXe slècle, les formes traditionnelles coexistent avec les formes nouvelles. Il s’agit moins d’imposer un rythme extérieur que de prendre le rythme de la vie intérieure. On constate aussi un décloisonnement des genres. A la prosodie régulière ont succédé : Le vers libre, le refus de toutes formes établies La perte du sens manifeste, immédiat, évident à la premiere lecture Le droit de fabriquer des mots, de mettre un mot pour un autre La recherche des dlspositions typographiques