analyse urbaine

analyse urbaine

Historique Notre axe d’étude c’est l’axe de route d’Oran ( ben issa belkacem),c’est un axe majeur qui se trouve dans la ville de Mostaganem, cette dernière était divisée en deux partie durant la période coloniale cette séparation été faite par l’aide d’un élément naturel le oued de ain esafra que nous considérons comme une barrière physique, cette division a donné une vile haute qui a été consacré au européen et une ville base (la ville indigène ) pour les arabe (tijdit). L’extension urbaine vers notre axe d’étude a commencé du centre de la ville vers le sud ouest suivant un plan radial.

Plus présisement c’est en ‘extension urbaine v mostaganem-relizan que les travaux sur la avec un tracé régulie OF8 S. wp next page travaux de tension vers l’axe ance se qui en fait bien tardivement, ogonal et des construction plus élaboré et un programme riche, tous ces critères on données un quartier (la pépinière) ou se trouve notre axe. Tissu urbain • Forme des îlots : Le tissu urbain est formé d’un plan en damier (en échiquier), qui Composée par des formes régulières (simples), et par des formes Irrégulières (quelconques).

Analyse morphologique du trame parcellaire et trame viaire : (direction

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
du jeûneuses et sport). ) discontinuité de l’espace entre les parcelles EX : immeuble du 15 étage. Relation géométrique entre trames et les parcelles • Nature des figures dans les parcelles : on distingue deux types figures : Figures irrégulières. Figures simples (régulières) : cubes, parallélépipèdes Position du bâti dans les parcelles : On distingue qu’il y a trois types a partir des trois critères principaux : relation géométrique et d’obéissance a la trame. Relation d’inclusion a la parcelle.

Relation de singularité, continuité et de discontinuité entre bâti Type 1 : alignement par rapport a l’axe principal. Ex : immeuble Faure Géométriquement obéissante aux parcellaires, même par extension dresse une façade aux qualités architectoniques très appréciable , l’espace semi privé inclus a l’intérieur, il s’agit d’un espace libre singulier toujours obéissant mais ne coins dent pas avec le réseau viaire, et il exprime un rapport géométrique et dimensionnelle avec son enveloppe. Type 2 : éloignement par rapport a l’axe principal. Ex : immeuble du 15 étage.

Type 3 inclusion dans la parcelle. Ex : la maison des beaux arts. Contraste entre bâti et no 2 Relation topologique entre trame viaire et linéaire Le réseau viaire représente une structure quadrillée qui forme l’effet d’une grille. Relation géométrique entre trame viaire et linéaire L’axe d’étude (l’axe de la route d’oran) divise le quartier de la pépinière en deux parties : partie haute et partie basse. Partie basse . Obéissante a la trame (dépendance directionnelle), représenté par des ruelles qui sont parfois parallèles et parfois perpendiculaires a l’axe principal.

Partie haute . Désobéissante a la trame a causes aux alternatives qu’ils existent (perméabilité visible réduite). Plus ces alternatives sont visibles, plus on parle au perméabilité isuelle. C’est à cause de la manière de l’environnement qui est divisée en blocs par le réseau des ruelles. Les éléments qui composent la forme de la VIIIe d’après 1) les limites : ‘axe de la route d’oran situe dans la partie (sud-ouest) de la ville de MOSTAGANEM, entre le quartier de la pépinière et celui du plateau.

Il est limité d’un coté par l’axe majeur qui descend du centre ville et dont la continuité se renforce vers quartier du plateau, et de l’autre coté faxe se prolonge vers la route d’oran en passant d’un tissus résidentiel de type colonial vers un autre tissus de l’extension. 3 ui-même limité d’un coté par faxe de la rue khmisti et de l’autre coté par l’axe qui prolonge vers le quartier du plateau. 4) les nœuds : -Le premier nœud qui est se trouve en face de (ITA) c’est l’intersection de l’axe majeur qui descend du centre ville avec notre axe d’étude. le deuxième se trouve à coté de l’immeuble du 15 étage, c’est un nœud de changement de direction vers le port de mostaganem. -le troisième se trouve a coté du l’école (benzerdjeb), c’est aussi un nœud de changement de direction avec la ruelle qui représente un élément de transition entre l’axe de la route d’oran t l’axe de la rue de khmisti. -le quatrième et le dernier c’est un nœud matérialisé (un rond point). 5) éléments exceptionnels : Les éléments exceptionnels qui ponctué notre axe passant d’un tissu de type colonial vers le tissue de l’extension sont -La maison du maître par son style arabo-mauresque. Pimmeuble du 15 étage par sa taille monumentale. -le château du style néo-gothique. -la maison des beaux-arts. Cétat de fait L’axe d’étude est situé sur la partie sud ouest de la ville de Mostaganem,il sépare quartiers le plateau et la pèpenière. ly 2route principale qui mènent vers l’axe d’intervention,la remier qui vient de la ville D’Oran et la deuxième est l’avenue qul sort du centre ville,pour cela on a constater qu’il y une importante circulation mécanique et p de divers fonction qui 4 équipements sont représentés par des petits points noir comme l’école primaire de Ben Badisse et Ben Zargeb, S AA et la CNEP. Pour l’habitat collectif il y l’immeuble le style Art Déco,bâtiment Voltaire(R45) et le grand bâtiment du 15ème qui est un élément de repère a l’échelle de la ville. -L’habitat individuel, Maison de Maître(R+1) avec le style Arabo-Moresque et une autre avec le style colonial, la Villa Château avec un style architectural très particulier qui le New Gothique. -Les hachures en brique représentent les lieux du commerce au long de notre axe en face du bâtiment 15ème et au rez-de-chaussée de l’immeuble Faure.

En peut identifier l’axe d’étude grâce au référence ponctuelles qui existe comme le bâtiment du 15ème par sa hauteur et l’école des Beaux-Arts par le style architecturale l’Arabo-moresque. Il existe 4 noeuds au long de notre axe : -le premier est l’intersection de l’avenue qui sort du centre ville avec l’axe d’étude,le noued est matérialisé par un petit rond- point. le deuxième est a coté du 15ème , ces un nœud de changement de direction en descendant vers le plateau. le 3ème est a coté du voltaire avec un changement de direction en allons vers l’avenue du khèmistie. -le 4ème est un noeud matérialisé par un petit rond-point. Notre site se consiste de hauteur de R+l a R+4 sons pour 2element exceptionelle ; le 1 Seme et Volteur, se qui donne un élément de repère al échelle de la ville . Dans la façade est on a une horizontalit S de repère al échelle de la ville . Dans la façade est on a une horizontalité marque et case par la verticalité de 15eme et e I autre façade un équilibre entre P et V et horizontalité et verticalité.

Caxe d’études est un Axe de développement extension urbaine la ville de MOSTAGANEM sa direction est celle de la trame orthogonale de développement du noyau de la ville de MOSTAGANEM et de Ihiérarchisation des bâtis (colonial-poste coloniale contemporain) cela offre une direction unique a l’axe ce qui renforce les éléments exceptionnelles Notre axe est riche d’élément exceptionnel qui ponctue le cheminement par sa hauteur, son style d’archi, sa monumentalité, certains points représentent une articulation comme le 15eme et Volteur.

Analyse des façades : pour approfondir notre analyse on a essayée de tirer des relations entre ses éléments et les autres réalisations existantes dans cet axe et qui se reproduisent en front de constructions et représente la continuité et la discontinuité du développement architectural et spatial se qui signifie I homogénéité et I héterogenitè. Pour confirmée ce qu on entrain de dire on a analyser les façades de quelques constructions basant sur la méthode illustrée de la créations architecturale passant par les différents point primordiaux de cette étude, et on a commencer par la Composition du bâtiment

Dans ce point on a remarquer que chaque bâtiment et composer de 3 partis (base, corps, tête), et puisque on a choisie I immeuble fore, I Immeuble15 eme, voltaire et les baux arts comme d tête), et puisque on a choisie I immeuble fore, I immeuble15 emer voltaire et les baux arts comme des échantillons pour les analyser, donc on peut dire pour le premier que sa répartition. A été faite pour des raisons fonctionnelles et pas formelles.

Disposition des ouvertures • Pour ce point d analyse on a tracer un tableau qui nous permet d exécute des comparaisons entre les différents bâtiments,pour déterminer la disposition des ouvertures qui ous aident a préciser le mode d assemblage et le style de I immeuble , en ce qui concerne I immeuble fore on a remarquer que ce dernier s inscris dans art-deco et son mode d assemblage et unitaire, doublé. On a constaté que le changement des ouvertures dans ce bâtiment est pour des raisons fonctionnelles partie basse (commerce), partie haute (habitat).

Traitement d’angle : On a remarqué que I angle de I immeuble fore a une organisation b- directionnelle qui lui permet d avoir un traitement suivant 3 axes. Combinatoire d échelle : Dans ce point on a pris on considération I étude du rythme et de rdre et on a constater qu il y a une unité de composition qui est répétitif dans la façade du bâtiment et qui nous a permis d avoir une façade structuré entre plein et vide.

Epaisseur de la façade . Dans ce point on a déterminé les limites horizontales qui se traduisent en coins, I élément saillant qui forme la tête du bâtiment et les limites verticales qi se traduisent en éléments en saillis et en retrais. On a aussi analyser I immeuble a coté de I immeuble fore éléments en saillis et en retrais. t on remarquer qu il ya utilisation de la même unité de composition, et le même mode d assemblage des élément qui omposent les façades, donc on constater qu il y a une forte cohérence entre les deux bâtiment se qui signifie que cette parcelle n est pas soumise a des contraintes de cohérence On ce qui concerne analyse de la façade urbaine on va parler de deux choses importantes c est I homogénéité et h heterogeneite car la première d’après la (m . . c. a) c est I utilisation d un langage commun et remarque que ce dernier s apparaisse dans I immeuble 1 Set celui en face voltaire qui sont de même style ( style international )la les bâtisseurs ont utilisés les matériaux de constructions , des surfaces planes et nues ,et le même ode d assemblage des ouvertures suivant horizontalité. t on remarque qu e s apparaisse aussi dans des autres constructions qui a usage d habitations (maisons individuelles) et qui forment des modules dont ces derniers sont répétitivités dans les différentes parcelles et qui ont perms d’avoir une façade structuré -mais on ce qui concerne I hétérogénéité qui I expression des bâtisseurs de leurs propres besoins et on et leurs propres intentions a travers leurs propre langage. Et on vois sa dans I élément exceptionnel qui s inscris dans le néo gothique et qui ponctue la façade et qui assure la discontinuité. 8