Analyse Incipit Tranger

Analyse Incipit Tranger

1: LJn incipit original et déconcertant A: L’oralité du discours -La syntaxe des premières lignes : sujet-verbe-complément ; extrêmement simple, proche du télégramme : le manque de contraste entre la voix du narrateur et le télégramme peut choquer. L’écriture évoque parfois la prlse de notes : « c’était vrai « cela ne veut rien dire S’agit-il d’un journal ou de la voix intérieure d’un personnage ?

Toujours est-il que le style, simple t sans atours, semble un gage de vérité : le lecteur se dit qu’on n’essaiera pas de lui mentir : – 1ère pers ; -Déictiques aujourd’hui », hier », « demain » « dans l’après-midi ») -Temps du discours : PC, présent, futur Journal intime ? Mais to neKtÇEge cela n’en a pas la for Mais une chose est s d’une conscience. Il n son nom : on [‘appre comme le lieu de l’ac dans le présent d’un autre.

PACE 1 or 2 é dans l’intériorité resenter, de révéler e Meursault Alger. Lecteur isolé B: Le traitement particulier du temps -Traitement du temps : Pas de moments antérieurs à l’histoire, le passé est dans le flou. On n’a pas vraiment d’avant. Par exemple, on annonce l’enterrement de sa mère mais on

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
ne sait pas de quoi elle est morte. L’avenir va jusqu’à demain voire après- demain, il est extrêmement limité. On a le sentiment d’une quasi- simultanéité de la narratio Swipe to View next page