analyse et production du message 2

analyse et production du message 2

Analyse et production du message devoir 2:! Analyse du message! Question 1:! Tout d’abord, on découvre l’utilisation systématique de la première personne du singulier dans le pavé de texte répétition. Normale l’utilisation de la pre connaissance de l’ém pour le récepteur, or Ainsi, le « Je » ne désigne ors n d’accentuer la lier implique une airement conservé. pas la fondation orange elle-même, et crée une forme d’intrigue dans l’énoncé. Le récepteur n’aura l’information quant à l’identité de l’émetteur qu’? la fin du message , ce qui le pousse donc à la lecture complète de celui-ci.!

Ensuite, on retrouve un autre aspect partlculier résidant dans la forme de l’annonce avec l’utilisation d’anaphores ici « Je suis » . Celles-ci sont très souvent utilisées en poésie, et l’absence du respect de règles strictes de rédaction confère un aspect très poétique ? l’annonce.! Question 2:! On retrouve dans l’annonce plusieurs procédés textuels et visuels directement le récepteur dans l’annonce.! Ainsi, le vocabulaire spécifique lié aux thèmes culturels de la musique et plus particulièrement du chant, captera d’avantage l’attention d’un récepteur sensible à ces hèmes.!

Ensuite les procédés visuels, au premier regard, on repère l’utilisation de deux couleurs qui séparent les deux textes. Le orange pour

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
le pavé de texte et le blanc pour les informations. Le orange , couleur de la marque, est une teinte chaude et vive qui symbolise des valeurs comme l’audace, l’intelligence, la loyauté, la confiance et la méfiance en même temps bien que ce soit des valeurs contradictoires.! Celle-ci est souvent utilisée pour attirer l’attention.

Elle met donc l’annonce en valeur, sans oublier son utilisation sur un fond noir qui renforce d’avantage ‘attention dur récepteur de par les différences de ton.! Le blanc représente principalement des valeurs positives comme la pureté, l’équilibre ou l’innocence. II nous fait penser également au calme, à la paix et ? la serenité, et là encore son utilisation sur fond noir attirera l’attention du récepteur. De plus, on distingue un aspect visuel considérable qui est la mise en scène de la chanteuse ainsi l’annonce donne l’effet que la femme chante le message.! ? droite de l’image, sa main oriente son chant vers le pavé de texte, qui est iustement *AGF 9 rif s insi que des fournisseurs Internet. Celle-ci est donc spécialisée dans les différents moyens de télécommunication. ! La téléphonie mobile est donc logiquement reliée à l’utilisation de la voix, de l’ouïe et dans une moindre mesure de la vue. Ainsi, la vue prend un rôle croissant dans le monde de la téléphonie, avec la révolution des smartphones qui demande une utilisation visuelle bien plus importante.!

Bien qu’il existe aujourd’hui des claviers brailles pour les non voyants, l’utilisation d’ordinateurs et donc d’ Internet leur est rendu très difficile.! Ainsi , la fondation Orange vient en aide aux personnes étant prlvés de moyens naturels de communication comme l’autisme (non utilisation de la parole et donc de la voix), malentendants et non voyants (absence d’oulé donc impossibilité de se servir d’un téléphone, absence visuelle donc difficultés à utiliser Internet).!

Ainsi, la préférence pour la pratique collective de la musique vocale est donc là encore directement reliée à l’utilisation de la voix. Ce lien est visuellement mis en scene dans l’annonce par la femme qui chante le message.! ‘utilisation de la première personne du pluriel « Nous allons/ pouvons aller plus loin ensemble La première personne du pluriel est un moyen classique d’impliquer le récepteur et implique les notions de proximité et de familiarité entre émetteur et destinataire.!

Ainsi le récepteur peut comprendre par « plus loin ensemble » que sa participation aux projets tels que la Nuit de la Voix sera bénéfique pour les différentes actions soclales réalisées par la fondation.! Question 5:! Cette annonce fait bien l’objet d’un storytelling soit une utilisation e la narration dans la publicité, mals ne contient pas le schéma narratif des annonces classiques. En effet, la plupart du temps, une annonce contient les éléments classique du schéma narratif qui sont la situation initiale, complication, péripéties, résolution et situation finale.

Or, le pavé de texte de cette annonce est sous forme poétique, et la poésie ne connaît aucun schéma narratif. Pourtant,malgré cette forme, le pavé de texte nous raconte bel et bien une histoire, et un message est transmis selon lequel « la fondation orange soutient les artistes t leur permet de développer leur assion choix d’attirer un récepteur déjà sensible à cette catégorie culturelle.

Effectivement, au delà de l’absence de schéma narratif, l’annonce se distingue d’une annonce classique qui s’adresse en principe au récepteur avec un langage courant afin de captiver un maximum de personnes.! Le début de l’annonce donne le ton ; « Je suis mon chef de cœur ». Ainsi, le récepteur non sensible à ce thème ne saisira pas l’objet de l’annonce dès la première phrase. En revanche, l’attention d’un récepteur sensible culturellement sera directement captée

Il est important de souligner que bien que cette annonce soit publiée dans divers magazines généralistes, sa publication dans Télérama, un magazine culturel, touchera logiquement plus de récepteurs, les lecteurs préalablement sensibles et intéressés par le milieu culturel.! Il apparaît donc évident que l’annonceur, Orange, cherche ? modifier son identité, l’image connue du grand public. L’opérateur spécialisé dans les moyens de télécommunication possède une image de grand groupe capitaliste, comme la plupart des opérateurs.! Utiliser la relation de la co à la culture se révèle alors