Analyse du doc litt raire

Analyse du doc litt raire

l) Analyse du doc littéraire Comparaison – métaphore image Mot -> valise comme », « tel que » « semble ? Anaphore [en tete de phrase] i have a dream Litote —euphemisme -> politiquement correct « je ne te halS point » « c’est pas mal » Enumeration / gradation/ Hyperbole Allégorie / personnification Antithèse – Opposition de 2 termes contadiction de la même phrase Oxymore 1 seul mot qualifié de facon contradictoire, voire opposée La violence dans le s ors La violence que subit ur2 to View même ph que, l’athlète lui- La violence psychologique que ressent l’athl te (passion, stress.. La violence physique qu’on inflige à son adversaire La violence psychologique  »  »  »  »  » Toutes formes de violence subies par les spectateurs Les causes de cette violence La notion de « performance » et la volonté de gagner à tout prix Les sommes d’argent mise en jeu, de + en + conséquentes Un mouvement général de « toujours plus » qui rappelle le capitalisme quy regne dans la societe d’objectivité et de vérité relative.

S’en greffe un second dit connotatif, lié aux connaissances et à Fimagination du créateur et du spectateur. La connotation est soumise c’est ici

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
qu’intervient le travail d’interprétation. B) La construction visuelle a) es lignes de forces Sur les lignes qui organise globalement l’image quand on suit les formes des principaux éléments représenté. Les lignes de force droite (horizontal, verticale, oblique ou diagonale) suggere la rigueur ou la rigidité.

Au contraire les lignes courbes renvois à la douceur la sensualité, la féminité… Les lignes verticale renvols le regard du spectateur vers le haut de l’image suggerant ainsi l’esprit, l’intellecte, la sciences ou la spiritualité, les lignes horizontal surtout lorsqu’elles arrivent dans la moitié basse de l’image rabaisse le regard vers les bas et donne une impression e concret, charnel, terre a terre, pragmatique. ) Perspective et profondeur du champs 1er plan (élément principal du décor, au centre de l’image) Ce qui parait le + loi, c) Echelle des plans Taille des éléments dans l’image, + importante, qui ne varie pas même si on agrandit ou diminue la taille de l’image, Du plus large au plus resséré : Le plan le plus large c’est le plan grand ensemble = vision panoramique d’une selle : plan moyen le personnage occupe toute la deco on le voit de la tete au pied, Plan americain, couper à mi cuisse Plan rapproché ou serré, on cadre le personnage à la cein