Analyse de la peinture espagnole au 17ème siècle

Analyse de la peinture espagnole au 17ème siècle

La Peinture Espagnole au 17e siècle Diego Vélasquez Cest le premier peintre officiel de la cour espagnole. Les portraits sont ses sujets favoris, il fera beaucoup de voyage ? Rome. Ses premières toiles sont d’un réalisme rigoureux. Il est influencé par Caravage, il évolue alors vers une peinture de peintre, il Swip next page invente une touche li le précurseur de l’im [peintre de peintre : évolue, qui s’invente, tre en quelque sorte , qui bouge, qui Les Ménines (demoiselles d’honneurs), 1656, huile sur toile, 318×276 cm. y a un miroir, il reflète le roi et la reine qui sont en train de ce faire peindre par Vélasquez. C’est comme si on se trouvait à leur place et que c’est nous que Vélasquez peinait. En réalité à la place d’être un portrait du Roi et la Reine c’est un portrait des Ménines. En plus il y a Vélasquez dans le tableau donc c’est aussi un autoportrait. ly a aussi l’infante et 2 Ménines à ces cotés, une naine, un chien, n ecclésiastique et une gouvernante. e faire peindre par Vélasquez. C’est un « instantané photo », c’est une photo avant rinvention de la photographie. La fenêtre a droite donne la lumière

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
comme la porte du fond et il y a aussi une source de lumière à l’avant-plan mais on ne sait pas d’où elle vient. ly a un clair-obscur, il est plus doux que chez Caravage. Ce n’est pas vraiment du luminisme. La reddition de Breda (ville anglaise) José de Ribera (1591-1652) Il est d’un réalisme objectif. e Pied-bot (1642) C’est un portrait d’un petit mendiant pauvre, souriant, peint tel qu’il est ; il ne sait ni lire, ni écrire. Luminisme très évident. I peint aussi des scènes de martyr cruelle : Le martyr de Saint Rémy. Zubaram (1598-1664) Son œuvre est toujours très religieuse et principalement de la vie monastique. e luminisme est son point fort (ex : St François) Sa peinture est très mystique, ses figures sont très réalistes. Murillo (1618-1682) 2