amanda

amanda

Nicolas BOILEAU, Satires (1 660), Les embarras de Paris, Satire VI (extrait) TEXTE 1 1 Tout conspirel à la fois à troubler mon repos, Et je me plains ici du moindre de mes maux : Car à peine les coqs, commençant leur ramage2, Auront3 de cris aigus frappé le voisinage, 5Qu’un affreux Serrurier, que le Ciel en courroux A fait, pour mes péc Avec un fer maudit, nous, or 2 De cent coups de m Sni* to nextÇEge J’entends déjà parto IOLes maçons travai Tandis que dans les airs mille cloches mues, D’un funèbre4 concert font retentir les nues,

Et se mêlant au bruit de la grêle et des vents, Pour honorer les morts, font mourir les vivants. 1 5Encor je bénirais la bonté souveraines, Si le Ciel à ces maux avait borné ma peine. Mais si seul en mon lit je peste avec raison, Cest encor pis vingt fois en quittant la maison, En quelque endroit que j’aille, il faut fendre la presses 20D’un peuple d’importuns7 qui fourmillent sans cesse ; L’un me heurte d’un ais8, dont je suis tout froissé, Je vois d’un autre coup mon chapeau renversé.

Là d’un enterrement la funèbre ordonnance9, D’un pas lugubre et t lent vers

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
l’Eglise s’avance, 25Et plus loin des Laquais, l’un l’autre s’agaçant, Font aboyer les chiens, et jurer les passants. Des paveurs en ce lieu me bouchent le passage. Là je trouve une croix de funeste présage : Et des Couvreurs grimpés au toit d’une maison, 30En font pleuvoir l’ardoise et la tuile à foison. Là sur une charrette une poutre branlante Vient menaçant de loin la foule qu’elle augmente. Six chevaux attelés à ce fardeau pesant Ont peine à l’émouvoir IO sur le pavé glissant ; 35D’un carrosse en passant il accroche une roue ;

Et du choc le renverse en un grand tas de boue. Quand un autre à l’instant s’efforçant de passer, Dans le même embarras se vient embarrasser Vingt carrosses bientôt arrivant à la file 40Y sont en moins de rien suivis de plus de mille, Et pour surcroît de maux, un sort malencontreux Conduit en cet endroit un grand troupeau de bœufs. Chacun prétend passer, l’un mugit, l’autre jure. 1 Tout agit en secret4 Qui accompagne la mort, sinistre 7 Gêneurs 10 Le déplacer 2 Cri 5 La bonté divine 8 Planche 3 Ont 6 Se faire un chemin dans la foule 9 Le cortège funeraire