Alfred de Musset, On ne badine pas avec l’amour, Acte I, Scène 1

Alfred de Musset, On ne badine pas avec l’amour, Acte I, Scène 1

On ne badine pas avec L’amour Acte 1, Scène 1 1. Introduction L’extrait proposé est la scène d’exposition de la pièce de Musset « On ne badine pas avec l’amour » écrite en 1834. Cette pièce est un proverbe (genre dramatique theatral). Cette scène d’exposition se passe à la campagne dans un milieu noble, un chœur présente deux précepteurs : ceux de Perdican et Camille, deux jeunes gens brillants. Les paroles s’inscrivent dans un registre com ors à son spectateur, sou ne nécessaires au spect a) Les indications spatio-temporelles : r herche à donner s informations rigue.

Nous sommes donc « au temps de la vendange » (périphrase) probablement en début de journée (« bonjour La scène se déroule « sur une place devant le château » nous indique la didascalie. Compte tenu du respect des paysans envers les précepteurs, on peut penser qu’on est encore dans l’ancien régime On a un aperçu des mœurs avec l’éducation des enfants : perdlcan a falt des études de Docteur à pans. Camille sort d’un c page couvent très réputé. b) Les personnages présents sur scène :

Le Chœur vox populi ») sont représentés par les paysans et les valets. Ce sont des éléments de la

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
tragédie Antique que Musset utilise. Il veut que Mme Pluche prie le seigneur pour qu’il fasse pleuvoir sur leur blé qui est sec. Il à peur que Perdican soit différent « Puissions-nous retrouver l’enfant dans le cœur de l’homme Sont aussi présents Dame Pluche et Maitre Blazius, ce sont des personnages secondaires qui nous font des portraits élogieux de Camille et Perdican. Aussi, Il ya une opposition totale entre eux (physique, langage, caractère et comportemental).

En effet, Blazius est gros et gras, il boit du vien et est épicurien tandis que Dame Pluche est squelettique et adepte de l’eau et du vinaigre. c) Cintrigue : Sont présentés Camille et Perdican : le couple phare de la pièce. Ils ont une présentation similaire de leurs gouvernant respectif (Dame pluche et maître Blazius), sur le plan syntaxique. On apprend leur situation, ils semblent être fait l’un pour l’autre. La description de Perdican est plus longue. Il n’y a pas de description physique des deux jeunes, seulement « I

Perdican est plus longue. Il n’y a pas de description physique des deux jeunes, seulement « le jeune Perdican » ; « la belle Camille un mariage est peut-être prévu, les jeunes vont-ils apprécier leurs retrouvailles et vont-ils tomber amoureux ? Le Chœur laisse pressentir dans sa dernière réplique les festivités qui se préparent « joyeuse bombance b. d) Le mélange des registres : Le comique, le grotesque : Avec les descriptions faites par maitre Blazius et Dame Pluche. On a ici deux protagonistes caricaturés.

Il a un jeu sur les oppositions et les procédés stylistiques (« triple menton la boisson avec Blazius). L’objectif étant de faire rire le spectateur par le ridicule de la situation. La présentation des deux jeunes qui sont décrit trop élogieusement grâce aux hyperboles et aux adverbes d’intensités. Ily a une idéalisation totale. L’effet de décalage avec les précepteurs donne une certaine ironie à la scène. 2. Conclusion Cette scène d’exposition comique de On ne Badine pas avec l’Amour est traversée par l’inquiétude du chœur.