5nc44 Clifford Geertz Texte 2

5nc44 Clifford Geertz Texte 2

Kabengwa Jenny synthèse des textes HUSOIIBA 201 1-2012 Clifford Geertz, « Jeu d’enfer, Notes sur le combat de coq balinais». Réponses aux questions du guide de lecture 1 . Comment se passe l’enquête de Clifford Geertz au début ? L’étape de départ est très simple, il arrive dans un village de Sni* to View Bali, où personne ne restreint D’après lu e s ors purement ballnaise( qu’i accompagné de sa fe pour lui. Incompréhe art un « comité normale et lus tard). Il est ntact est déroutant ormes. Je pourrai même dire, qu’il n’a jamais v cu ce genre d’approche ors de ces nombreux et récents voyages.

Il essaie de trouver une faille, afin de s’intégrer coûte que coûte au mode de vie du village, mais en vain. Malgré cela, il soupçonne derrière cette attitude une sorte de défi à relever, comme pour une initiation. Il se doit donc, de respecter cette distance et cette indifference, ce qu’il a fait. Bien évidemment, en tant qu’anthropologue, il a bien tenté quelques manœuvres, de tentatives d’approchement, de « séduction », mais en vain. 2. En quoi le combat de coqs change-t-il la situation sur le terrain ?

Le combat de coq, est une sorte de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
fierté ou pour ainsi dire, une activité nationale, une chose bien ancrée dans les mœurs, et la culture de Bali. Personne ne peut s’en passer. Il peut être comparé à un sport le football américain, le base-ball ou autre sport controversé. Le problème, est que depuis le régime ms en place, cette activité culturelle, bien ancrée dans les festivités et patrimoine important de Bali, voit sa pratique interdite et sanctionnée. Toute personne, prise au dépourvue pendant la pratique d’un combat de coq, se erra soit obligée de payée une amende, ou subira une punition.

Le nouveau gouvernement, dirigé par l’Elite, n’accepte aucune exception, car il trouve que ces combats, sont l’un des éléments, qui maintient encore le pays dans un stade de primitivité, et empêche que celui-ci se développe. Sa pratique est ainsi donc condamnée, comme pourrait Pêtre une consommation de substances illicites, ou autre infractions graves. Le combat, a su vraiment rapproché les villageois de l’anthropologue, car celui-ci sans trop réfléchir, a « joué le jeu t est entré dans le camp de ces villageois, en fuyant lors de la fameuse descente des autorités dans le village. . En quoi l’attitude de Clifford Geertz est-elle fondamentale ? En fuyant, il a prouvé qu’il faisait partie de du village, et que malgré des situations difficiles, ne préfèrerait pas choisir la facilité et se protéger en montrant ces papiers, mais bien prouvé que malgré le silence de toute la communauté, après ces quelques jours passés auprès d’eux. il se sentalt déjà un des leurs. Et par ffet domino, et tout naturellement, sans vraiment réfléchir, il a choisi et confirmé son appartenance à un clan : celui du village 4.

L’implication du chercheur fut-elle nécessaire ? Expliquez. Oui, je dirais même cruciale. C’es C’est elle, qui a permis au chercheur de prouver son appartenance et sa dévotion au village. Elle a permis de prouver au village, les bonnes intentions de l’anthropologue, et ce de par son courage. On dirait que la petite communauté avait instauré sans le vouloir une sorte de défi à relever, tel comme une cceptation ou une initiation d’entrée (partielle ou complète à un groupe).

Le test, réussi avec succès par l’anthropologue, son vrai travail a enfin pu commencer. En quoi ce texte illustre-t-il la question de l’intégration sur le terrain ? L’intégration pour l’anthropologue, est la période critique. Celle qui rassure le chercheur de terrain, qu’il pourra aisément poursuivre ces recherches de manière spontanée, et obtenir de meilleurs résultats, par l’acceptation du sujet de recherche. Chez Geertz, l’intégration, n’a pas pu se faire de manière rogressive, mais elle s’est faite de manière spontanée (via un évenement particulier).

Il a essayé en vain, une approche de « séduction », d’acceptation ce qui n’avait pas l’air de fonctionné, car les balinais, ne semblaient pas dlsposés à ouvrir une faille de dialogue (du moins en apparence) . 6. En quoi la position de Clifford Geertz est-elle différente de celle de Bronislaw Malinowki ? « L’acceptation », est le stade critique qui différencie la position de Bronislaw Malinowski de celle de Clifford Geertz par rapport ? leur sujet de recherches.