2012 L3GC ECLAIRAGE PARTIE 1

2012 L3GC ECLAIRAGE PARTIE 1

L éclairage L’éclairage • Céclairage est l’ensemble des moyens qui permettent à l’Homme de conférer à son tt t à I’H d fé ? environnement les conditions de luminosité qu’il estime nécessaires à son activité ou son to View agrément Plan du cours •Lumière -Grandeurs •Matériels M té il •Sources de lumière •Luminaires Projet d d’éclairage éclairage intérieur •Projet •objectifs •Etapes de choix •Logiciels – Dialux La lumière I mère nat naturelle relle dans l’espace intérie intérieurr or 7 éduit à une ou quelques raies spectrales situées dans la même gamme de couleur couleur. xemple : lampes à vapeur de Sodium à basse pression ou des lasers. lasers NaBP Laser Oeil – détecteur du rayonnement difficulté de l’éclairage g : L’objet j de l’étude est l’effet du rayonnement lumineux sur l’homme (aspects physiologiques et psychologiques) Etude directe impassible par les lois générales de la physique (œil, appareil récepteur des impressions visuelles, propre à chaque individu). Oell — détecteur du rayonnement

Parallèle IIèl avec un appareil il photo •Pupille = diaphragme •Cristallin = lentille (loupe à foyer variable (muscle tendeur)) •Rétine = pellicule (partie sensible) Pathologies courantes : •myopie (écran trop éloigné) •hvpermétropie (écran tro des cônes c bd Courbe de sensibilité relative

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
de l’œil ibilité ti dl’ il courbe Vu) 1) Lien entre le rayonnement reçu et la perception Flux lumineux 02 K=683 (unités S. I. ) Flux lumineux Puissance reçue dans le vislble Eclairement en lumens (lm). candelas (cd)

L’intensité énergétique d’une source dans une direction donnée définie par la limite du quotient du flux énergétique dae quttant la source propagent dans un angle g solide do ((contenant la direction et se p considérée) tendant vers O. Notions d’angle d angle solide « Il’angle angle solide est à Il’espace, espace, ce que Il’angle angle est au plan une zone du plan se mesure par un angle. Cl =arc/rayon en radians rayon Zone du plan avarie de O à 20 Une zone de Il’espace espace se mesure par un angle solide.

Soit une sphère de rayon R et de centre O (qui pourrait être par exemple une source quelconque: Cas d’une source omnidirectionnelle (uniforme) 4111 no Ian ûd0 Luminance La luminance permet de caractériser l’émission d’une source non ponctuelle (exemple d d’une une surface qui réfléchit). réfléchit) dl dAs cos Os Valeurs typiques de luminances . luminances naturelles . 1 600 106 10000 cd/m2 1 500 cd/m cd/m? 1000 cd/m2 DF,’ est performant. Au delà du seuil de contraste, la visibilité est d’autant meilleure que le contraste augmente.

Il faut t éviter é it que l’éclairage l’éli vienne dans une mauvaise disposition diminuer la co ntraste. Visibilité – Eblouissements Source dans le champ visuel = cause potentielle d’un éblouissement perturbateur : cn (LOD Lf2LV Source « parasite » C] sollicitation en luminance de la rétine qui se superpose aux luminances Lf et Lo. C’est la li luminance d’éclairements ponctuels Généralisation de la relation de Bouguer problème d’éclairage d éclairage Propriétés photométriques des matériaux Flux incident Flux transmis Flux réfléchi Flux absorbé