2

2

2- Définition de la grande distribution La grande distribution est un secteur d’activité développé sur le concept libre-service. Il regroupe de multiples magasins qui se différencient par des critères physiques et mercatiques.

Les caractéristiques physiques sont : CICILa surface de vente ; Dûl_e lieu d’implantation ; Les méthodes de vente Les caractéristiques mercatiques sont : La nature de l’assortiment ; ontimportance de cet assortiment a- Les types de point vente e leur surface de or 5 Types de ponts de v e Sni* to View Supérette Supermarché Très grand supermarch (TGS) Hypermarché Maxi discompteur – Les types de points de vente en fonction de la nature de leur assortiment Les grands magasins Les grandes surfaces spécialisées c- Les ensembles commerciaux un ensemble commercial rassemble plusieurs commerces et comprend un parc de stationnement.

Pour distinguer les ensembles commerciaux, il est possible de tenir compte des critères suivants : Leur statut juridique : groupement d’intérêt économique ou association ; Leur lieu d’implantation ; distribution ? Les qualificatifs employés sont directs, courts ou longs. Donc c’est par la longueur, que nous pouvons caractériser tous les canaux. Cest-à-dire le nombre d’intermédiaires entre le producteur et le consommateur. anal Canal direct Canal court Canal long Producteur producteur Consommateur

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Détaillant Grossiste (centrale d’achat) Exploitant agricole vendant des oeufs à la ferme ; e-commerce Poissonnier vendant la pêche d’un marin sur un marché ; Boulanger traditionnel ; e-commerce Vente en supermarché ; 4- Contexte de développe PAG » rif s comportements du shopper, et du buyer et aux interrelations entre client consommateur, client buyer et client shopper Le marketing distributeur va déterminer le positionnement de ‘enseigne, son offre, sa communicatlon, sa structure et son type de management Le marketing client s’impose également au fabricant : la distribution n’est plus une fonction passive d’écoulement LES ENTREPRISES DE DISTRIBUTION Les distributeurs indépendants Le commerce indépendant isolé est une forme de commerce où l’entreprise (de gros ou de détail) n’a aucun lien avec des organismes coordinateurs ou centralisateurs pour ses activités d’achat ou de vente. Les grossistes L’activité de commerce de gros est celle exercée par les entreprises et établissements lorsqu’ils revendent à des tilisateurs professionnels, à d’autres commerçants ou à des collectivités, des marchandises achetées en leur nom propre et pour leur propre compte.

Les détaillants Le commerce de détail consiste à vendre des marchandises dans l’état où elles sont achetées (ou après transformations mineures) généralement à une clientèle de particuliers, quelles que soient les quantités vendues. Les distributeurs intégrés Les entreprises du commerce intégré assurent, par leur propre organisation, un contact direct entre producteurs et consommateurs et remplissent ainsi, à la fois, les fonctions de ros et de détail. Les réseaux totalement intégrés Suivant leur mode d’exploitation, on distingue les réseaux succursalistes « classiques » des societés coopératives de consommation. Les réseaux succursalistes PAGF3CFS moins 10 magasins qu’ils réseaux succursalistes possèdent au moins 10 magasins qu’ils exploitent par l’intermédiaire de directeurs salariés.

La fonction de gros est assurée par une centrale d’achats. Les coopératives de consommatlon Les coopératives de consommation sont des entreprises de vente au détail gérées par des consommateurs associés ayant our but l’amélioration qualitative des conditions d’existence des consommateurs… Les réseaux partiellement intégrés Les réseaux partiellement intégrés sont en fait des réseaux mixtes. Ils sont composés par des magasins qui appartiennent aux dirigeants du réseau et des fonds de commerce gérés par des commerçants indépendants qui ont été admis dans le réseau en qualité de franchisé, de concessionnaire ou d’affilié.

Principaux avantages et inconvénients des réseaux mixtes AVANTAGES 12 DÜlJn développement rapide du concept et un maillage du erritoire. CIOlJne meilleure maitrise du concept grâce aux succursales. DÛUne stimulation efficace de la dynamique commerciale du reseau_ DÛlJne souplesse accrue dans l’adaptation aux fluctuations du marché. INCONVENIENTS risques de conflits tant sur le plan géographique que sur le plan du dynamisme entre les deux branches du réseau. C]ûDes difficultés pour allier deux modes de management différents. Cil] Des problèmes liés au management du réseau. DÜDes risques d’inquiétudes et de démotivations des commerçants indépendants ar ra ort aux succursales.