1ES – article :)

1ES – article :)

ors d’un déplacement, le 4 décembre à Douai, le président de la République a détaillé son plan de relance pour l’économie. Le chef de l’Etat a donné la priorité à l’investissement pour «soutenir l’activité d’aujourd’hui et préparer la compétitivité de demain». Montant global du plan : 26 milliards d’euros. Axé sur l’investissement et les entreprises, ce plan de relance de l’économie d’un montant de 26 milliards vise ? soutenir, sur les deux ans à venir, ’emploi dans les secteurs cruciaux de l’automobile et du logement.

Quelque 10,5 milliard de l’Etat (4 milliards), des grandes entrepri locales (2,5 milliards) vont être mobilisés p p g nts supplémentaires s) et des collectivités grammes d’équipements publics. Sont notamment concernés les équipements de défense, l’université et la recherche, la remise en état du patrimoine de l’Etat et les infrastructures routières, fluvial Swipe to page fluviales et ferroviaires.

La réalisation u canal Seine Nord Europe et la construction de quatre lignes de TGV sur la période de 2010-2014 font partie de ces investissements. La prime à la casse fixée à 300 euros pour les particuliers qui mettront à la casse un véhicule de plus de IO ans pour acheter un véhicule neuf non polluant passera à 1 000

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
euros. Elle sera étendue aux véhicules utilitaires légers. Coût estimé : 200 millions d’euros. [… L’Etat remboursera début 2009 par anticipation leurs dettes aux ntreprises à hauteur de 1 1,5 milliards : le crédit impôt recherche normalement remboursable sur trois ans sera reversé en une seule fois début 2009. Il en sera de même pour les crédits de TVA. Les entreprises de moins de 10 salariés bénéficieront d’une exonération de cotisations sociales jusqu’à 1,6 fois le Smic pour toute nouvelle embauche en 2009. e coût estimé de cette mesure est de 700 millions d’euros. L’objectif est de stimuler l’emploi. 2