176225229 Planches Comment Les Reussir PDF

176225229 Planches Comment Les Reussir PDF

Planches : comment les réussir ? PDF Planches : comment les réussir ? Pierre Audureau Cliquer Ici pour Consulter le Livre (Complet) : Planches : comment les réussir ? – Pierre Audureau :. :Pourquoi ce livre ? La planche maçonnique est un travail original par rapport à des activités profanes qui lul sont similaires. La planche n’est pas un discours, bien qu’elle exige une présentation orale, ni un exposé, alors qu’elle demande une structure solide, ni une confession, mê ors belle et productive q ny introspective. Ce son utes composantes qui doi et la richesse.

Ma so di ns ion personnelle et n font la difficulté ou toi, profane qui souhaites avoir des lumières sur Pactivité maçonnique, nous allons ensemble scinder les difficultés. En tant qu’auteur, je souhaite t’apporter des méthodes simples, claires, précises, immédiatement applicables. Mon objectif, si tu es initié(e), est que ta future planche soit l’occasion d’un substantiel enrichissement personnel, et qu’elle soit un magnifique cadeau à offrir aux membres de ta loge, et à toi-m Swlpe to vlew nexr page toi-même, par la joie qu’elle va te procurer, à la construire, puis ? dire.

Le travail du franc-maçon, c’est quoi ? Notre culture occidentale aime et cultive l’analyse. Elle

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
sépare la réflexion de la religion, le rationnel du spirituel. Elle prône des valeurs qui se doivent d’être universelles. La franc-maçonnerie, paradoxalement, se consacre à la recherche de la vérité, c’est-à-dire d’un tout cohérent, qui pourrait être tout aussi bien cosmique que personnel. Elle est donc une sorte de contre-culture. C’est de cet affrontement avec la réalité sensible et profane que naît la nécessite d’un travail personnel. Sans lui, le franc-maçon ou la franc-maçonne ne progresserait pas.

Assister aux tenues, écouter le rituel, les planches, les interventions des frères, est loin d’être suffisant. Cette activité peut être qualifiée de passive, dans la mesure où l’initié ne produit rien, ni pour lui ni pour ses frères. Même si, comme on peut Vespérer, ce qu’il reçoit des autres constitue un enseignement qui provoque un travail intérieur. Toutefois, on peut douter que cette façon de vivre son évolution initiatique soit suffisante. Le travail personnel, soutenu, pugnace, est indispensable. Il est constitué de moments de réflexion, de travail sur soi, et sur son