01 Evaluation Perfo Industrielle Synth Se DA DQDA

01 Evaluation Perfo Industrielle Synth Se DA DQDA

Table des matières 0) IMPORTANT : 2 1) Non-rendement 2 2) Rendement matière 3 or 10 3) PART / PERS / Sni* to View 4) TACT & Temps de 5) Temps de changement de fabrication 4 6) Capabilité 4 7) Ergonomie 5 8) aux de panne 5 9) Rebuts & Retouches 5 10) PPM 6 1 1) Taux d’absentéisme & accident du travail 6 constructeurs Chez Renault, le TRS se nomme RO (rendement opérationnel) ; il est calculé sur le temps requis. Chez certains fournisseurs, le TRS est calculé sur le temps total. Conseils Demander la définition du rendement aux fournisseurs Toujours (re-)calculer le rendement sur 24h ou 3*8h*5jours

Décomposer les causes de non-rendement è Pareto è Actions/ causes En observation sur le terrain Accéder au suivi de production (tableau de bord + fiches de relevés de production) Fonctionnement des moyens: Nombre ou % de machines en fonctionnement, à l’arrêt permet de « sentir » : – si atelier sous chargé ou si taux de panne fort par machine Nombre ou % de MOD au travail, à l’arrêt Observation des quantités de pièces rebutées dans les « boites rouges » Observation des stocks inter-postes (vides/pleins) Observation continue Affichage du non rendement dans

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
les ateliers Présentation claire Contenu clair Mise à jour

Compris par tous les opérateurs Lien avec le devis standard Fiche process : Descriptif de l’atelier : C24 : Engagement du poste de travail en production tout client è = Temps total – (sous charge + maint. réventive) Temps total C25 : Nombre d’équipes hebdomadaires de production C26 : Nombre d’heures de présence / jour / MOD Fiche process : Performance du oste TRS = Cl 2/0 : cadence pr Capacité instantanée de PAGF 10 changement de fabrication (min) C13 : Rebuts de fabrication (%) TRG C24 * TRS TRE = * (C23a*C23b / 365 / 24) 2) Rendement matière Définition Quantité engagée masse de matière engagée dans le moyen de roduction pour fabriquer la pièce Quantité nette masse de la pièce finie quantité engagée – pertes – carottes/chutes Rendement matière = Quantité nette / Quantité engagée Utilisation But: Maximiser le rendement Comment: Réduire pertes et carottes/chutes Recycler / revendre les carottes/chutes pour compenser le surcoût.

BS : quantité engagée B6 : quantité nette peser : pièce finie, les et les pertes de matière éventuelles lors de la fabrication 3) PART / PERS / H cadence pratique (en heure) / nbre de personnes maximiser le pph En réduisant le non-rendement En réduisant le temps de cycle En réduisant la structure directe utile pour les sites fournisseurs d’assemblage Cl 2 : Cadence pratique C5. 1 : Nombre de personn PAGF 3 0 au Tact client. Pour s’assurer que les temps de cycle secs réels sont en ligne avec la théorie en phase [email protected] et au SOP. En vie Série : Pour augmenter le capacitaire pour une machine non dédiée: diminution du temps de cycle è baisser le coût de production unitaire (remarque : il faut pouvoir charger la ligne avec plus de commandes clients). CS à cg Chronométrer les temps de cycle moyens/processus ! Comparer avec les temps de cycle « méthodes » Ecarts ? Actions ?

Planning ? Pilotes ? ) emps de changement de fabrication Temps mesuré entre le dernier produit bon d’une série et le premier produit bon de la série suivante aux conditions standards Temps changement de fabrication è non-rendement Réduire temps changement de fabrication pour: Augmenter rendement : produire plus sur 1 même durée Réduire les tailles de lot : produire plus de références à iso- rendement CIO : Temps de changement de fabrication (min) Vérifier les stocks d’en-cours (stock élevé ç taille de lot grande ç CIO time élevé) Vérifier que l’activité SMED est déployée dans l’usine Filmer un changement de fabrication (vidéo)

Débriefer sur le film pour optimiser le changement 6) capabilité 0 (changement d’opérateur, changement de lot de matière, avec un minimum de 30 pièces prélevées de façon consécutives. Cp & Cpk : Capabilité de dispersion et de centrage des processus (court-terme) A l’aide de plusieurs échantillons, chacun étant réalisé sur un laps de temps assez court ; Lors de la constitution d’un échantillon, tous les paramètres doivent être fixés (opérateur, équipe, paramètres machine, lot matière, ; Au moins 25 échantillons sont généralement requis. Pp & Ppk : Capabilité de dispersion et de centrage des processus IO n g-terme) Traduit la performance du procédé sur une longue durée. Ces capabilités sont représentatives de la qualité livrée au client.

La capabilité du processus doit alors se mesurer dans un laps de temps assez long, incluant l’ensemble des paramètres du processus (changement d’opérateurs, de lot de matière… ) en prélevant au moins 50 pièces de façon aléatoire pour que toute la variabilité du procédé soit exprimée. Objectif : La démarche permet: Phase projet : en faisant un meilleur usage de la capitalisation et du prélèvement réalisé : de réduire les coûts et délais d’études produit/processus en ptimisant la spécification, de réduire les investissements industriels et les coûts et délais d’industrialisation, au juste nécessaire en optimisant la mise au point et la certification. Vie série • maintenir les capabilités au plus juste pour maîtriser les rebuts/ retouches et les ppm clients. ) Ergonomie Utilisation (exemples) PAGF s 0 exemple, des aides aux choix de pièces et des Poka-Yoke è réduire le non-rendement dû à la non-qualité Réduire le Tcy opérateur tout en améliorant l’ergonomie (outils suspendus à proximité, L’ergonomie est intégrée dans les avant-projets et les projets ndustriels, notamment pour rédiger les FOS (fiche opérations standards) et renforcer la prise en compte de l’ergonomie. CS. l, CB, C12 C12/C8 : efficience : mauvaise ergonomie absentéisme (ex : arrêt maladie) non-efficience Analyse des postes de travail (pénibilité, charges lourdes, déplacements inutiles, 8) aux de panne Nbre d’heures de panne / Tps brut de fonctionnement en % (avec nombre d’heures de panne fréquence * durée moyenne) Taux de panne = indicateur complémentaire è quantifier l’efficacité de la maintenance curative Pareto de ce taux/ machine ou / lignes ou / ateliers Causes ? Plan d’actions ? Planning ?

Pilotes ? Non-TRS : 1 – C12/C8 : Non rendement dû aux pannes machines Cl 9-20 : frais de fonctionnement et d’entretien : réduction du coût des pièces de rechanges + structure Suivi de cet indicateur sous forme PDCA ? Causes, actions, responsables ? % machines en panne dans l’atelier ? Bench/Stock en nbre de CA des pièces de rechanges? Structure : analyse charge ? Compétences ? 9) Rebuts & Retouches 6 0 réparés Taux de rebuts (h) : rapport entre les quantités de pièces rebutées sur le nombre total de pièces produites Taux de retouches (%) : rapport entre les quantités de pièces retouchées sur le nombre total de pièces produites

Coûts des rebuts CA) : rapport entre les pièces rebutées valorisées en coût de revient complet (jusqu’à la dernière opération process) et le CA Coût des retouches (% CA) : rapport entre le coût des retouches valorisées par le temps passé multiplié par le taux horaire standard et le CA Une cause de non-rendement et de non-qualité B9, C 13 et C 14 : Rebuts et retouches sur Achats (%) et de fabrication (h) Stocks dans les « bacs rouges » des rebuts/retouches Efficacité du contrôle final IO) PPM PPM fournisseurs : quantité de pièces issues des fournisseurs de rang2 rejetées par le fournisseur de rang 1 et reconnues éfectueuses par les fournisseurs de rang2, divisée par la quantité totale de pièces livrées sur la même période, multipliée par 1 million PPM clients : quantité de produits issus du fournisseur de rangl rejetés par le client et reconnus défectueux par le fournisseur de rang 1, divisée par la quantité totale de produits livrés sur la même période, multipliée par 1 million Ils peuvent être calculés sur une année pleine, sur 6 mois roulant, sur 12 mois roulant, Mesurer, suivre et animer 7 0 e Qualité retouches Composants ou matières premières bloquées en entrée de magasin 1 1) Taux d’absentéisme & accident du travail Taux d’absentéisme : « Absence » = non présence à l’initiative du salarié (principalement : maladie) Taux = Rapport, pour un lieu et une catégorie professionnelle donnés, entre le nombre d’heures d’absence au travail et le nombre d’heures de présence de l’ensemble des salariés au cours d’une certaine période Liabsentéisme coûte cher : on estime généralement que 1 % de taux d’absentéisme coûte 1 % de masse salariale. Il faut financer le remplacement et la gestion des absents, le surcoût lié aux heures supplémentaires et la désorganisation induite.

Un taux d’absentéisme est jugé trop élevé à partir de 3,5 Impact d’un absentéisme trop fort : risque d’une production inférieure aux besoins clients (crise capacitaire ; exemple : Rang2 LCC d’un fournisseur de planche de bord) Accident du travail : Taux de fréquence F2 = Nombre d’accidents du travail avec arrêt * 1 000 000 Nombre d’heures travaillées chez Renault s. a. s : 2004 : 2,48 2005 : 2,32 2006 : 2,15 Taux de gravité G —Nombre de journée perdues pr accident du travail * 1 000 chez Renault s. a. s : 2004 : 0,19 2005 : 0,14 2006 : 0,13 12) MOI/MOD Main d’œuvre directe Opérateurs = Les employés qui travaillent sur la chaîne de montage rment les matières E 0